VOTE | 111 fans

Dallas (2012)
#101 : Un Univers Impitoyable

A Southfork, toute la famille est réunie pour le mariage de Christopher. Les rivalités légendaires de Bobby et J.R ont rattrapé leurs fils respectifs.

Popularité


5 - 1 vote

Titre VO
Changing Of The Guard

Titre VF
Un Univers Impitoyable

Première diffusion
13.06.2012

Première diffusion en France
22.06.2013

Vidéos

Dallas 2012 Promo Trailer

Dallas 2012 Promo Trailer

  

Diffusions

Logo de la chaîne Chérie 25

France (redif)
Lundi 29.04.2019 à 13:40

Logo de la chaîne TF1

France (inédit)
Samedi 22.06.2013 à 20:50
3.83m / 18.1% (Part)

Logo de la chaîne TNT

Etats-Unis (inédit)
Mercredi 13.06.2012 à 21:00
6.86m / 1.5% (18-49)

Plus de détails

Titre VF : Un Univers Impitoyable

Diffusion USA : 13 Juin 2012 

Diffusion France : 22 Juin 2013

Scénariste : Cynthia Cidre

Réalisateur : Michael M Robin

Sur les terres de Southfork, des ouvriers sont en action avec les puits de pétrole. Elena qui surveille les opérations depuis son ordinateur, réveille John Ross, car elle vient de détecter l'équivalent de milliers de barils sous terre.
John Ross se lève précipitemment et rejoint les ouvriers pour les aider. C'est alors qu'un geyser de pétrole surgit arrosant tout le monde. John Ross et Elena sont fous de joie... reste plus qu'à prévenir Bobby.

Pendant ce temps, Bobby est chez le médecin pour des examens médicaux. Malheureusement, ce n'est pas une bonne nouvelle qu'il lui annonce, car Bobby à une tumeur gastro-intestinale cancérigène. Il lui prescrit alors de la chimiothérapie, mais Bobby ne veut rien dire à sa famille.

Au country club de Dallas, Christopher essaie de négocier avec de futurs associés susceptibles de financer son brevet sur l'extraction de Méthane.
Les hommes d'affaires lui proposent une répartition des partss à 90/10. Mais Christopher est contre, et préfère leur faire comprendre, qu'il ira frapper à d'autres portes.
Au même moment, une jeune femme arrive, demandant à Christopher s'il parle français, car elle a un problème. Il la suit alors jusqu'aux vestiaires des femmes et on comprend alors que c'est sa fiancée. Mais ils sont surpris par une connaissance de la famille, ravie de rencontrer la nouvelle future Madame Ewing.

A Southfork, Bobby est de retour à la maison, et rejoint sa nouvelle femme, Ann. Il parle du retour de Christopher à Southfork, et de sa relation passée avec Elena.
Mais Bobby surprend Ann lorsqu'il lui propose de partir en voyage. Lui qui déteste voyager, lui offre des billets pour une croisière autour du monde.

A Dallas, John Ross tient à féliciter tous les employés qui ont travaillé et qui l'ont aidé à forer. Il tient à les remercier de l'avoir suivi dans son projet, et remercie par la même occasion Elena. Quelques minutes, plus tard, il paye un des employés pour n'avoir rien dit à Bobby au sujet des forages.

Bobby rend visite à J.R à la maison de repos où  il est soigné pour une dépression. Il lui explique, qu'il ne veut pas que leurs enfants vivent ce que eux on vécu pendant des années. Il ne veut plus que la famille se déchire pour le pouvoir et l'argent. Avant de repartir, Bobby dit à son grand frère qu'il l'aime, laissant un J.R inerte, qui n'a pas ouvert la bouche de toute la conversation.

A Southfork, à l'occasion de l'anniversaire de Bobby, c'est un petit repas en famille qui s'organise mené par Carmen, la cuisinière de la famille, et mère d'Elena.
Christopher et Rebecca arrivent alors, suivis d'Elena et John Ross. Les deux cousins sont ravis de se revoir. Elena et Christopher ne s'étaient pas revus depuis très longtemps, et on voit que leurs retrouvailles sont tout de même un peu tendues.
C'est alors que Sue Elle, future candidate aux élections de gouverneur, arrive au ranch, accueillie par son fils, John Ross.

Quelques minutes plus tard, tout le monde est à table, et les discussions fusent. C'est alors que Rebecca annonce qu'elle n'a pas de demoiselle d'honneur pour son mariage, alors John Ross, propose qu'Elena occupe ce rôle. Après quelques hésitations, c'est avec plaisir que les 2 jeunes filles acceptent.
Puis s'en vient le sujet des énergies. Christopher et John Ross ne sont, comme à leur habitude, pas d'accord, et Bobby choisit ce moment pour leur faire une annonce. Il a décidé de vendre le ranch de SouthFork à la fondation Del Sol, qui milite pour la protection de l'environnement.
C'est alors que John Ross demande à Bobby de le suivre. Il l'emmène sur le chantier des puits de pétrole. C'est avec surprise et colère que Bobby et Christopher s'aperçoivent que John Ross, à violé les volontés de leur grand-mère, qui est de ne pas forer sur Southfork. Une bagarre se déclare entre les deux cousins. Fatigué de tout cela, Bobby décide de les séparer, mais déclare haut et fort que c'est terminé et que Southfork sera désormais vendu. Mais John Ross, n'a pas dit son dernier mot et, est prêt à tout pour contrer son oncle.

Le lendemain, à Southfork, alors que Bobby et Mitch sont en pleine conversation dans le bureau, le sheriff arrive annonçant à Bobby que John Ross à déposé une demande pour revoir les termes du testament de Ellie, pour cause de défiance mentale.
Bobby, dépose sur le champ une demande d'interdiction de forer sur les terres de Southfork, que le sheriff, envoie immédiatement à John Ross sur le chantier.

Pendant ce temps, les filles sont au magasin de robes de mariées pour faire les essayages. Sue Ellen essaie de défendre la cause de son fils, mais Ann lui conseille de ne pas s'en mêler. Elles sont émerveillées par Rebecca habillée toute en blanc. Elena arrive au même moment. Elle s'approche alors de Rebecca qui une conversation en entrainant une autre, elle la rassure en lui promettant qu'elle ferait du mieux qu'elle peut pour rendre Christopher heureux.

Christopher est à son bureau et reçoit un appel visio depuis la Chine. C'est une mauvaise nouvelle qui l'attend. L'extraction de méthane a provoqué des tremblements de terre et risque la vie de plusieurs milliers d'habitants. Christopher est alors contraint d'arrêter l'extraction. On s'aperçoit en fait que Christopher n'est pas tout seul et que son collègue, Eric, écoute la conversation.

John Ross, contrarié de ce qu'il s'est passé la veille avec son oncle et son cousin, décide d'aller rendre visite à son père. Il lui raconte alors tout ce qu'il s'est passé et l'informe de toute les démarches qu'il a entreprises. J.R qui n'avait toujours pas dit un mot, se décide à ouvrir la bouche, en lui disant que Bobby est un idiot et qu'il allait l'aider.
Le père et le fils sont de nouveau réunis, à comploter pour mieux régner.

Lorsque John Ross rejoint Elena, il lui demande de se rapprocher de Christopher pour savoir ce qu'il manigance derrière l'extraction de méthane. Elena qui au départ hésite à l'espionner, finit par accepter.

Lorsqu'elle arrive dans le bureau de Christopher, il est en train de dormir. Son ordinateur ouvert, Elena s'aperçoit de suite qu'il y a eu un problème. Christopher décide de lui dire la vérité sur les problèmes qu'il y a eu en Chine. Mais il n'est pas dupe et lui demande pourquoi elle est là. Elle lui dit qu'elle voulait savoir s'il était heureux.

De retour au bureau de John Ross, Elena décide de ne pas lui rapporter sa conversation avec Christopher.

En pleine nuit, à Southfork, Bobby ressent des douleurs au ventre. Ann descend alors pour lui chercher des médicaments. Mais lorsqu'elle arrive au niveau du bureau de Bobby, elle aperçoit quelqu'un en train de fouiller et de cambrioler. Ann ne s'affole pas et le menace avec son fusil. Le "voyou" réussit à s'échapper et Ann et Bobby appellent la police.
Après avoir fouillé les environs, tout le monde repart se coucher pour le grand jour du lendemain.

Le lendemain, Jour J pour le mariage de Christopher. Bobby a rendez-vous avec Marat Del Sol, pour lui faire visiter le ranch pour une éventuelle transaction avec la fondation Del Sol. Marta Del Sol le rassure en lui disant que les terres de Southfork n'accueilleront jamais de terrain de golf ou des projets hôteliers. Bobby décide alors de conclure leur entretien avec une poignée de main, en attendant que tous les papiers soient faits.

Pendant ce temps, Christopher accueille sa cousine Lucy accompagnée de Ray Krebbs. Il lui apprend que Bobby et Cliff Barnes ne seront pas présents au mariage. Selon Lucy, c'est une bonne chose, car c'est deux là sont nés pour se détester.

Christopher, qui est sur le point d'expliquer ce qu'il s'est passé avec l'extraction de méthane en Chine, est interrompu par Tommy, le frère de Rebecca, qui vient tout juste d'arriver. Il laisse alors son père en lui demandant de ne rien signer tant qu'ils ne se sont pas parlé.

John Ross, quant à lui se plaint de la situation à sa mère, qui tente de lui proposer son aide. Mais John Ross reçoit un coup de téléphone. C'est Eric, le collègue de Christopher qui lui rapporte tout ce qu'il a entendu, au sujet des problèmes en Chine. John Ross, ne trouve pas mieux que d'aller directement faire du chantage à Christopher en espérant avoir son droit de forage sur Southfork. Mais Christopher ne se laisse pas faire, et va directement s'en prendre à Elena  qu'il soupçonne de lui avoir tout répété.
La colère est telle qu'ils en viennent à parler de ce qu'il s'est passé la dernière fois qu'il se sont vus. Ils étaient censer se marier, mais Elena n'est jamais venue, laissant Christopher tout seul devant l'autel. Elena de son coté pense que Christopher lui aurait envoyé un mail pour la quitter. Tous les deux s'aperçoivent que quelqu'un avait décidé de les séparer. Leurs soupçons se tournent vers John Ross.

Bobby apprend ce qu'il s'est passé en Chine. mais Christopher est bien décidé à prouver que son projet en vaut le coup et il est surtout prêt à prouver qu'il est bel et bien un Ewing.

Le mariage suit sont cours et Christopher et Rebecca sont déclarés Mari et Femme.

A la fin de la soirée, John Ross, décide de rendre visite à son père, qui est en compagnie de... Marta Del Sol. John Ross comprend alors que J.R a tout prévu, et qu'il a décidé de mettre Marta Del Sol dans la combine.

Le lendemain, Marta Del Sol rejoint John Ross, et on comprend que John Ross à son tour mène un double jeu contre son père.

Rédigé par sabby

Ext. Southfork
Elena : John Ross, réveilles-toi. John Ross! Je reçois une lecture, John.
Ouvriers : Tire la foreuse ! Tire-la ! Maintenant !
John Ross : De quoi ça a l'air, les gars ?
Ouvriers : Allons-y! Allons-y! Allez! Allez!
John Ross : Allez, allez,allez. Yeah!
Ouvriers : Allons-y! Allons-y!
John Ross : Fermez ! Fermez ce truc !
Elena : Elle coule à 10,000 barils, John ! Bébé. Comment tu vas le dire à Bobby ?
John Ross : Personne n'a jamais été autorisé à forer sur Southfork. J'ai financé tout sur ceci. Tout ce que j'ai toujours voulu. Crois-moi.
Elena : D'accord.
John Ross : Allez les gars ! Nous y allons maintenant,
Elena : Ce serait génial.


Hôpital de Dallas
Bobby : Merci.
Docteur : Bobby. C'est ce qu'on pensait. Une tumeur gastro-intestinale stromal... Une forme assez rare de cancer.
Bobby : C'est une sacrée nouvelle à me donner le jour de mon anniversaire.
Docteur : Je suis désolé.
Bobby : Bill... Je ne veux pas que vous le dîtes à quelqu'un.
Docteur : Très bien. Vous commencerez par de la chimio orale. Elle s'avère être bonne pour ce type de cancer, mais Bobby, votre famille a le droit de savoir.
Bobby : Mon fils va se marier dans quelques jours. Je ne veux pas qu'il ait à le supporter. Je ne veux que personne ait à le supporter.
Docteur : La fenêtre pour battre le cancer Stromal se rétrécit à chaque jour qui passe.
Bobby : Bill. Je dois m'occuper de l'entreprise familiale, avant que quelqu'un sache que je suis mourant.

GENERIQUE

Country Club de Dallas
Christopher :
Allez-y. Touchez- le.
Homme d’affaire : C'est de la glace.
Christopher : De la glace inflammable. Du Méthane. Congelé et comprimé sous forme d'hydrate le long des côtes de tous les continents. Il y a plus d'énergie dans ces hydrates que tout le charbon, le pétrole, et l'essence conventionnelle du monde réunis. Les Chinois ont essayé d'extraire le méthane à partir du sol océanique pendant une décennie. Lisez ma demande de brevet. C'est pourquoi je suis revenu. Je vais coiffer les Chinois au poteau.
Homme d’affaire : Et qu'en est-il de Bobby Ewing vous finançant ?
Christopher : Mon père est en dehors du business de l'énergie. Il est heureux d'élever du bétail à Southfork.
Homme d’affaire : 90/10. A prendre ou à laisser.
Christopher : Je ne suis pas né de la dernière pluie.
Homme d’affaire : Filston, c'est à prendre ou à laisser.
Christopher : Je suppose que j'irai frapper à quelques portes de plus.

Rebecca : Excusez-moi ! J’ai entendu dire que vous saviez parler français.
Christopher : Oui je parle français.
Rebecca : Pourriez-vous venir avec moi car j’ai un petit problème.
Christopher : Bien sûr.
Homme d'affaire : Moi aussi je parle français.

Christopher : Ici ?
Rebecca : C'est drôle.
Christopher : Depuis combien de temps est-il ton coach ?
Rebecca : Seulement 2 jours.
Christopher : Vraiment ? Tu es superbe.

Mme Stanfill : Christopher Ewing ? Est-ce toi derrière ce mur de casiers ?
Christopher : Merde. Donne-moi mon pantalon. Mme Stanfill ? Oui Madame. C’est moi..
Mme Stanfill : J’espère que c'est votre fiancée avec vous, Christopher.
Christopher : Oui, madame, c'est elle.
Rebecca : Rebecca Sutter, madame. Que devez-vous penser de moi ?
Mme Stanfill : Son père aurait pavoisé de fierté.
Rebecca : Viendrez-vous au mariage Mme Stanfill ?
Mme Stanfill : Je ne le manquerai pas, ma chère. Et puis-je suggérer d’en garder un peu pour la lune de miel ?
Rebecca : D’accord.

Int. Southfork
Ann : Ça devrait être intéressant de voir Christopher et John Ross ensemble encore une fois. Elena a vu Christopher depuis qu'il est revenu ?
Bobby : Elle sait qu'il va se marier. Elle est avec John Ross maintenant.
Ann : Quelque chose est arrivé entre eux deux, Bobby, et peu importe ce que c'était, ça a poussé Christopher à s'enfuir en Asie dans les bras de Rebecca.
Bobby : Ann, en parlant d'Asie, je pensais que peut-être on devrait s'arrêter là sur notre croisière.
Ann : Quelle croisière ?
Bobby : Celle-là. Ne dis-tu pas toujours que tu voulais passez nos années d'or à l'étranger ?
Ann : Une croisière autour du monde ? Mais tu détestes voyager. Et Robert James Ewing, nous sommes loin de nos années d'or.
Bobby : N'est-il pas temps que je fasse plaisir à ma femme ?

Bar à Dallas
John Ross : Très bien, très bien. Ecoutez-moi bien. Ecoutez-moi bien. Ils disent qu'il faut être fou pour aller forer ces jours-ci. Fou, ouais. C'était effrayant au début, et il y a un an, ma magnifique Elena et moi... Viens par ici. Nous... attendez, je veux juste... Très bien, très bien. Nous avons commencé à tracer notre entreprise. Certains d'entre vous pensent qu'on est fou. Je ne peux vous remercier assez d'être resté avec moi.
Ouvriers : Ouais, patron.
John Ross : Alors voilà le truc... Je veux que vous preniez vos femmes, vos petites amies, et vos familles. Vous les emmenez au loin ce week-end sur mon compte. Car on est dans le business du pétrole, les gars. Je n'aurais pas pu le faire sans vous ! On y est maintenant ! …Tiens ça c’est pour ne pas avoir dit à mon oncle que je forais forer sur Southfork.
Ouvrier : Merci. Parier contre le fils de J.R aurait été comme parier contre les cowboys de Dallas. Complètement non patriotique.
John Ross : S'il y a une chose que mon père m'a appris, c'était d'espérer le meilleur mais d'être préparé au pire. Reste à l'affut.

Maison de repos
Bobby : Alors, comment va-t-il ?
Infirmière : Il y a des jours avec et des jours sans, Mr Ewing. La dépression clinique est comme ça. Mais il prend ses médicaments, et on le maintien à l'aise.

Chambre de J.R
Bobby : Toutes ces bagarres, J.R. Pour du pétrole Ewing. Et Southfork. Ces bagarres m'ont changé. Changé d'une manière que je n'aime pas. Je m’inquiète pour Christopher et John Ross. Je veux qu'ils aient une chance d'être une famille. Sans toute l'amertume et l'animosité que toi et moi avions. Je ne veux pas qu'ils soient comme nous Mais... Tout ça étant dit, tu me manques. J'espère que tu sais... que je t'ai toujours aimé.

Int. Southfork
Bobby : Bienvenue !
Christopher : Joyeux anniversaire, Papa.
Bobby : Alors, dis-moi... Comment ça s'est passé ?
Christopher : Ils m’ont offert un partage de 90/10. Mais avant que tu dises quoi que ce soit, j'ai refusé.
Bobby : Bien, c'est intelligent. Et ensuite ?
Christopher : Il semblerait que je n'ai que deux options, Papa. Accepter les subventions de l'Etat ou pencher pour les capital-risqueurs.
Bobby : Est-ce si difficile pour toi de me demander de l'argent ?
Christopher : Oui. Oui, ça l'est.
Carmen : C'est bon de t'avoir à la maison, Christopher.
Christopher : Carmen ! Ta cuisine m'a manquée.
Carmen : On en reparlera. Cette jolie fille que tu vas épouser... Elle cuisine ?
Christopher : Elle ne demande qu’à apprendre.
Carmen : Elle ne fera jamais un Molé comme Elena mais peut-être que je peux lui apprendre à frire une tortilla.
Christopher : Tu l'aimeras une fois que tu la connaîtras, Carmen.
Carmen : Toi et ma fille vous faisiez un si beau couple.

John Ross : Regarde-toi. Et moi qui pensais que mon cousin se marierait avec un scientifique fou avec une moustache.
Rebecca : Tu dois être John Ross. J'étais impatiente de te rencontrer.
Christopher : Attention. Le pire chien courant à l'ouest du Mississippi.
John Ross : De retour depuis 3 semaines, et tu n'es pas venu me voir ?
Christopher : J'étais occupé.
John Ross : Bienvenue au bercail.
Elena : Merci. C'est bon de te voir.
Christopher : Toi, aussi
Elena : Ça faisait longtemps.
Christopher : En effet. Et tu sembles différente. Nouvelle coupe. Et les vêtements ?
Elena : Je viens d'ouvrir un bureau sur les concessions pétrolières à Dallas. Je devais m'habiller pour les circonstances.
Rebecca : Tu dois être Elena. Rebecca.
Elena : Oui. Ravie de faire ta connaissance.
Rebecca : De même.
John Ross : C'est maman. Je m'en occupe.
Rebecca : Donc, tu as grandis avec eux.
Elena : Ouais, malheureusement. J'ai hâte d'en savoir plus sur eux.

Ext. Southfork
John Ross : Ne serait-ce pas le nouveau gouverneur.
Sue Ellen : Je suis en retard, désolée.
John Ross : Maman, ça me fait plaisir de te voir.

Int. Southfork
Elena : Tu dois le dire à Bobby.
John Ross : Laisse-moi une minute.

Rebecca : Je disais à Sue Ellen que ma seule et unique demoiselle d'honneur a eu une urgence familiale et ne pourra donc pas assister au mariage.
Christopher : Les parents de Rebecca... Ils sont décédés dans un crash d'avion. Elle a un frère mais pas très famille. Tommy ne devrait-il pas être déjà arrivé ?
Rebecca : Oui, je suis un peu inquiète à son propos.
John Ross : J'ai une idée. Elena pourrait être ta demoiselle d'honneur
Elena : Pardon ?
Rebecca : Je pense que c'est une bonne idée.
Christopher : Vraiment ?
Elena : Je... je ne serais pas une bonne demoiselle d'honneur. Je...
Rebecca : J'adorerai ça, Elena. Je veux dire, tu es comme la sœur de Chris.
Elena : Je suis... je suis vraiment flattée. Mais... il doit être beaucoup trop tard pour avoir une robe.
Rebecca : Je suis sûre que le fabricant de robes peut juste modifier la robe que nous n'utilisons pas. Ça serait un honneur de t'avoir comme demoiselle d'honneur. Je suis désolée de ne pas y avoir pensé tout de suite.
Elena : Ok.
Rebecca : C'est réglé dans ce cas.

Sue Ellen : As-tu vu J.R., Bobby ?
Bobby : En effet, oui. Je l'ai vu cet après-midi. John Ross. Tu devrais aller voir ton père avant qu'il ne soit trop tard.
John Ross : Je n'ai rien à lui dire.
Bobby : Tu regretteras le temps que tu ne passes pas avec ta famille, fiston.
John Ross : Donc, j'ai entendu dire que tu es revenu à la maison avec une sorte d'énergie alternative pour sauver le monde. Moi qui penser te convaincre de faire des forages expérimentaux avec moi.
Christopher : Le pétrole c'est le passé, John Ross. Les énergies alternatives sont le futur.
John Ross : Je ne pourrais être moins d'accord.
Christopher : Ce pays est rapidement à cours de ressources.
John Ross : Avec tout le respect que je te dois, cousin, c'est un poids.
Christopher : Avec tout le respect que je te dois, tu n'as pas idée de ce dont tu parles.
Bobby : Très bien, très bien, écoutez, j'ai réfléchi toute la soirée sur la meilleure manière de dire ça, et il n'y a pas vraiment de bonne façon de le dire autre que de juste le sortir. Mais il n'y a aucun doute dans mon esprit... ...c'est la meilleure chose à faire. J'ai décidé que le temps était venu de vendre Southfork.
John Ross : Prend tes clés de voiture. Viens avec moi.

Ext. Southfork
Christopher : Qu'est-ce que tu fais, bordel ?
John Ross : Pas plus que ce que Jock a fait... Forer du pétrole sur Southfork.
Christopher : Grand-mère Ellie a sorti la plate-forme pétrolière de Jock hors du ranch.
John Ross : Il y a 80 ans, Christopher !
Bobby : Tu n'as aucun droit de forer sur cette terre.
John Ross : Je suis un Ewing. J'ai tous les droits.
Elena : Nous avons juste confirmé la découverte ce matin, Bobby. John Ross allait te le dire ce soir.
Christopher : Tu fais partie de ça ?
Elena : J'ai découvert la réserve sur une étude sismique. Si j'ai raison, sous tes pieds il y a plusieurs milliard de barils de lumière, brut non corrosif...
John Ross : Le pétrole brut le plus recherché dans le monde. Ça va nous rendre plus riche qu'on l’avait imaginé, Oncle Bobby. Ça va tout changer !
Bobby : Je n'en peux plus que cette famille se dévore pour de l'argent. C'est exactement ce que je ne voulais pas qui arrive.
Elena : John Ross savait qu'il serait difficile de te convaincre. Tout ce qu'il demande c'est que tu y penses.
Christopher : Penser à quoi ?! Une formation de salaire de cette épaisseur doit être 2000 mètres en profondeur. Ce devra etre ..
Elena : Tu ne sais pas de quoi tu parles.
Christopher : C'est la fin du ranch, Elena !
Elena : Le pétrole est dans ton sang ! Quand as-tu tourné le dos a tout ça ?
Christopher : Quand j’ai quitté tout ce qui était toxique autour de moi.
Bobby : J'ai promis à Maman qu'il n'y aurait pas de forage à Southfork.
John Ross : Tu ne penses pas qu'on a dépassé ça depuis longtemps, le fait de s'inquiéter des précieux souhaits de Grand-mère Ellie ?
Bobby : John Ross. Ne mentionne plus jamais le nom de ma mère en ma présence. Tu la déshonores. On a fini de parler, fiston. Southfork est à vendre. Plus de forage. Les alternatives pétrolières sont l'avenir.
Christopher : Laisse-moi en dehors de ça, papa !
John Ross : Bobby n'est pas ton père. Tout le monde sait que ton père t'a vendu quand tu étais encore un petit bébé. Tu ne seras jamais un Ewing, Christopher !
Bobby : Arrêtez. Ça suffit.
Elena : Allez, les gars. John Ross ! Christopher ! Ça suffit !
Bobby : Recule ! Ça suffit. C'est fini ! Toi, Il n'y a pas de forage sur mon ranch. C'est fini. Et toi, monte dans a voiture.

Christopher : Il veut l'argent et le pouvoir.

John Ross : Bon sang, il ne sait rien sur le pétrole.

Christopher : Elena a trouvé la réserve.

Elena : Tu savais que cela pouvait arriver.

Christopher : Il l'utilise juste. Comme quand nous étions enfants.

John Ross : Limiter les dégâts et avançons.

Rebecca : Est-ce qu'il s'agit d'Elena, Chris ?
Christopher : Non. C'est à propos de moi et de John Ross.

John Ross : Tu ne penses pas que je devrais me battre avec tous les fibres de mon corps ?
Elena : Ça n'est pas assez important pour se battre encore.

Rebecca : Ne laisse pas John Ross rentrer dans ta tête.

John Ross : Je déchirerai la famille.
Elena : Tu vaux mieux que ça.
John Ross : Tu as raison. J'ose espérer que mon oncle reviendra à la raison. Mais il m'a forcé la main.

Bureau de Bobby
Bobby : Le ranch d'Hearst est le plus grand ranch de travail en Californie, Mitch.
Mitch : Le Land Conservancy américain a fourni un accès public permanent et éliminer tous les développements futurs... Tous les développements futurs.
Bobby : Maintenant c'est notre modèle. Southfork fait presque deux fois la taille d'Hearst. Je vais devoir être créatif maintenant.
Mitch : Très bien.

Carmen : Excusez-moi, Mr Bobby.
Bobby : Oui Carmen. Qu'est-ce qu'il y a ?
Carmen : Le shérif est là pour vous voir.

Bobby : Derek. Entre.
Derek : Je suis désolé Mr Ewing. Je fais juste mon travail.
Bobby : C'est bon. Que se passe-t-il ?
Derek : John Ross a demandé une injonction contre la vente de Southfork.
Bobby : Tu dois te foutre de moi. Il demande à ce que les termes du testament de maman soient renversés pour des raisons d'incapacité mentale.
Christopher : C'est un mensonge.
Mitch : Peut-être que je devrais rester à distance.
Bobby : Non ! Tu commences à chercher pour une conservation avec des poches profondes, Mitch. John Ross veut transformer Southfork en champ de bataille. Je donnerai le... Je lui donnerai le combat de sa vie.

Ext. Southfork
John Ross : Ça a l'air bien par ici. Nous avons de la compagnie.
Derek : C'est un ordre de la cour, Mr Ewing. Vous empêchant de forer à Southfork.
John Ross : J'ai déposé à la cour afin renverser les termes de la volonté de ma grand-mère.
Derek : Je suis désolé, Mr Ewing. Ça vient direct d'un juge de quartier.
Bobby : Je sais que les temps sont durs là-dehors, les garçons. Mais ce ranch est dans la famille de ma mère depuis 150 ans, et je lui ai promis que personne ne pourrait jamais forer dessus. Je suis désolé pour vos emplois.
John Ross : Non, ne vous arrêtez pas ! Continuez tous à travailler.
Ouvrier : Je n'embrouille pas avec Bobby Ewing. C'est son ranch.
Bobby : Merci Robert. Tu as dit qu'il y a plein de pétrole là-bas. Alors allez autre part.
John Ross : On a pas fini ici...

Magasin de robes de mariée
Ann : Pouvez-vous nous donnez quelques minutes ? Merci.
Sue Ellen : Tu es magnifique.
Rebecca : Merci.
Ann : Tu voudrais regarder celle-là ?
Sue Ellen : N'est-elle pas magnifique ?
Ann : Mais la tienne est parfaite.
Sue Ellen : Vraiment ?
Ann : Ouais.
Sue Ellen : Merci.
Elena : Quel âge avais-tu quand tes parents sont morts ? Désolée.
Rebecca : Tu sais, chaque mercredi soir, mon papa m'emmenait à son jeu de poker régulier. La chose de plus de valeur qu’il ne m’a jamais apprise était que chacun a un dit. Je savais que Chris avait le cœur brisé quand on s'est rencontré. Il t'a déjà dit comment nous nous sommes rencontrés ? Je faisais une pause après avoir passé l'examen du barreau. J'étais dans un train revenant de l'aéroport de Hong Kong, et Chris était un garçon qui fuyait la maison.
Elena : Je pense que tu souhaites le meilleur pour Chris.
Rebecca : Je sais que je vais faire de mon mieux pour le rendre heureux.

Sue Ellen : Southfork est la maison de John Ross. Bobby ne peut pas la transformer en musée.
Ann : Je resterais en dehors de ça, si j'étais toi, Sue Ellen.
Sue Ellen : Ce n'est pas ton fils qui a été volé.
Ann : Seigneur. Chérie, regarde-toi. Tu es magnifique.
Sue Ellen : C'est la robe parfaite.
Rebecca : Merci. Vraiment ?
Ann : Tu es si belle.
Rebecca : Merci.
Sue Ellen : Regarde la garniture de perles.

Bureau de Christopher
Eric : Mec...Tu veux comme d'habitude ?
Christopher : Ouais. Merci Eric. Ken. Qu'est-ce qu'il se passe ?
Ken : Quelque chose est arrivé. Nous avons découvert une poche de méthane près de la surface du fond de la mer. Je pense que nous avons déclenché un tremblement de terre.
Christopher : Quoi ?
Ken : Dr Wong nous tient à l'écart jusqu'à ce qu'il comprenne quoi faire.
Christopher : Il doit y avoir un lien entre la récolte de méthane et le tremblement de terre. Je sais que tu as travaillé avec des noyaux d'hydrate.
Ken : C'est pas sûr, Chris. Je dois y aller.

Chambre de J.R
John Ross : Papa... C'est moi... John Ross. Tu m'entends ? Papa ? Bobby est en train de vendre Southfork en musée, Papa. Il transforme Southfork en jardin public. J'ai déposé une injonction pour invalider les termes du testament de grand-mère. Mais il m'a éjecté du ranch. J'ai fait couler un test sur la section 18, sur ce bout de terre que tout le monde a ignoré depuis 50 ans. J'ai touché une réserve de 2 milliards de barils. Mais Bobby ne veux pas entendre parler de forage. Je lui présente une réserve de 2 milliards de barils, et il a dit qu'il doit honorer les souhaits d'Ellie en... en conservant la terre. C'est des conneries ! Bobby vend Southfork Parce que Christopher reviens de Chine avec une espèce d’énergie alternative et il ne peut pas avoir le financement. Bobby lui a donné l'argent.
J.R : Bobby a toujours été un idiot. Têtu comme une mule. Et particulièrement écervelé à propos de cet enfant trouvé, Christopher. Pas même un Ewing. Sur quelles bases as-tu contesté la volonté de Maman ?
John Ross : Incompétence mentale

J.R : Le poulet frit n'est pas mauvais ici. Et prends-moi un peu de cette gelée rouge. Nous avons des choses à rattraper, mon fils. Par ailleurs... Je te pardonne de ne pas être venu me voir.
John Ross : Dis-moi quoi faire, papa. Je sais que je peux remporter cela devant les tribunaux. Mais je n'ai pas les moyens de payer les juges. Bobby m'a coupé les vivres.
J.R : Fiston... Les tribunaux sont pour les amateurs et les faibles du cœur. Non. C'est personnel.

Appartement de John Ross
John Ross : Je veux te demander quelque chose. Toi et Christopher, vous avez étudié les roches ensemble. Maintenant, il n'y a plus personne ici qui sache ce qu'il manigance plus que toi. Tu vas aller le voir.
Elena : Tu veux que je l'espionne ?
John Ross : Je veux savoir si ce sur quoi il travaille est réel ou non. Peut-être que j'aurais assez de temps pour ramener mon oncle à la raison.
Elena : Il doit y avoir un autre moyen.
John Ross : Regarde-nous. Toi et moi sommes des brebis galeuses, Elena. Je serai toujours le fils de J.R. pour eux, quoi qu'il arrive. Et peu importe à quel point tu es intelligente et cultivée, tu seras toujours la fille de la cuisinière. Quelqu'un que Christopher peut simplement utiliser... ...et jeter comme un déchet.

Int. Southfork
Bobby : Je vais t'apporter du café. Tu te souviens à quel point c'était dur de te faire sortir du lit quand tu étais jeune ? Je me levais deux heures avant l'aube, pour faire du café. Pamela me rattrapait toujours. Je disais que c'était pour ma mère. Elle ne marchait pas. Elle me laissait m'en sortir avec ça, pourtant.
Christopher : Elle me manque.
Bobby : Elle me manque aussi.

Bureau de Christopher
Elena : Qu'est-il arrivé ?
Christopher : L'équipe avec laquelle je travaillais en Chine... Ils ont déclenché un tremblement de terre sous-marin alors qu'ils extrayaient du méthane à partir de la surface océanique. C'est un désastre total. Je ne peux pas continuer. Je ne peux pas prendre le risque de blesser des gens.
Elena : C'est incroyable. Je suis tellement désolée, Christopher. Je sais combien d'acharnement tu as mis sur ce travail.
Christopher : Pourquoi es-tu là Elena ?
Elena : Tu es heureux, Christopher ?
Christopher : Rebecca est la meilleure personne que je connaisse. Mais tu n'as pas répondu à ma question. Pourquoi es-tu là ?
Elena : Je voulais te rendre ça. Je veux que tu sois heureux. Désolée pour ton travail.

Bureau de John Ross
John Ross : Alors ? Qu'a-t-il dit ?
Elena : Il ne veut pas en parler.
John Ross : Qu'est-ce que tu veux dire ? Vous n'avez pas échangé de conversation de technologique de geek ?
Elena : Très drôle. Non.
John Ross : Alors de quoi vous avez parlé ?
Elena : Southfork. L'injonction. Le mariage.

Chambre de Bobby et Ann – en pleine nuit
Bobby : Tout va bien ?
Ann : Qu'est-ce qui ne va pas ?
Bobby : Mon estomac.
Ann : Je vais t'apporter quelque chose.

Bureau de Bobby – en pleine nuit
Derek : La prochaine fois, Mme Ewing, tirez-lui dessus.
Ann : Je le ferai.
Derek : Bonne nuit.
Ann : Bonne nuit. Merci. Comment va ton estomac ?
Bobby : Je vais bien. Pourquoi on n'essayerait de dormir, c'est une grosse journée demain.
Ann : J'arrive de suite. J'éteindrais les lumières.

Le lendemain :
Ann : Bobby, là voilà. As-tu déjà rencontré cette femme ?
Bobby : Je lui ai seulement parlé au téléphone, mais son père est grand dans l'affaire de conservation de terrain. Allons dire bonjour.

Ext. Southfork
Marta Del Sol : Mr Ewing ? Je suis Marta Del Sol de la conservation Del Sol. Mon père m'envoie. Ça ne vous dérange pas si on jette un coup d’œil ? Depuis les 3 dernières décennies, le Conservatoire Del Sol a acheté plus d'un millions d'acres dans le monde entier, Mr Ewing. Pour mon père il n'y a pas de plus belle vocation que la conservation du patrimoine C'est pourquoi nous pouvons garantir si ce projet se concrétise. Que des cours de golf, des écuries, et des gros projets hôteliers ne seront jamais construit. Les vues scéniques énorme, exquis seront protégées pour toujours. Nous savons que votre neveu conteste les termes du testament de votre mère, Mr Ewing. Il veut vous enlever comme administrateur pour qu'il puisse forer le pétrole. Nous détesterions voir ce projet avancer seulement pour le voir s'attarder à la cour.
Bobby : Le testament de ma mère est immuable sur le problème d'administrateur. Et je vous assure Mlle Del Sol, aucune dame n'était plus compétente que ma maman. L'injonction de mon neveu sera rejetée par le tribunal. Alors je ne vois aucune raison de ne pas continuer ce projet.
Marta Del Sol : Bien. Le plus tôt sera le mieux.

Christopher : Oncle Cliff ne va pas pouvoir venir. J.R. ne va pas très bien, non plus.
Lucy : Dieu te bénisse, Christopher. Ces deux vieux schnocks trouveraient toujours une raison de se battre. Les Barnes et les Ewings ne se sont jamais entendus. Pas vrai, Ray ?
Bobby : Est-ce bien vrai ? Et pour Pam et moi, Lucy ?
Lucy : Oncle Bobby ! Je suppose que vous êtiez l'exception.
Bobby : Bonjour, Ray.
Ray : Tu as l'air bien, Bobby.
Bobby : Toi aussi. Fiston, tout le monde, j'aimerais vous présenter Mlle Marta Del Sol.
Marta Del Sol : Bonjour. Ravi de vous rencontrer
Christopher : Bonjour.
Marta Del Sol : Félicitations.
Christopher : Merci.
Bobby : Nous avons discuté de la vente de Southfork à son père conservation.
Christopher : Papa, on peut parler ?
Bobby : Excusez-moi, un moment.
Christopher : Excusez-nous. Ecoute, j'ai quelque chose à te dire avant que tu finisses ce marché, d'accord...

Tommy : Christopher !
Christopher : Tommy ! Comment vas-tu ?
Tommy : Je vais bien.
Christopher : Papa, c'est Tommy, le frère de Rebecca.
Bobby : Bienvenue à Southfork Tommy.
Tommy : Merci.
Christopher : Où étais-tu ?
Tommy : Tu n'as aucune idée de combien de temps j'étais retenu à la frontière. C'est vrai. Vous avez un endroit où je peux me doucher ?
Christopher : Bien sûr, juste par ici. Papa. Ne fait rien tant que nous n'avons pas parlé, ok ?
Bobby : Ok.

Bobby : On peut sûrement mettre nos différences de côté pour la famille. Tu dis un mot, fais une scène... Je ne te laisserai pas ruiné le mariage de mon fils. C'est compris ?
John Ross : Bien sûr.

Jeffrey : Bobby.
Bobby : Jeffrey. C'est bon de te voir.
Jeffrey : Merci.

John Ross : The Del Sol Land Conservancy est le plus grand conservatoire privé de terre public au monde. Elle et Bobby viennent juste de rentrer de leur visite du ranch.
Sue Ellen : Il la traite comme si le marché était conclu, John Ross.
John Ross : Mon père le fils premier-né. Je suis le petit-fils premier-né. Bobby ne volera pas notre droit de naissance. Si tu ne m'avais pas caché au pensionnat toutes ces années, mon père m'aurait appris le commerce du pétrole, comme il m'avait assuré qu'il le ferait. Et je dirigerais Le Pétroles Ewing aujourd'hui au lieu de cet idiot de Cliff Barnes qui nous a volés.
Sue Ellen : John Ross. Je sais que j'ai fait des erreurs. Je n'aurais pas dû t'utiliser contre J.R. Mais pour ce que ça vaut j'ai changé. Écoute-moi attentivement, fiston. Je sais que tu méprises mes relations. Mais elles ont du pouvoir. Pense à moi en tant qu'allié. Je peux aider.
Serveur : Vous avez un appel Mr Ewing.
Eric : Voilà ce que tu voulais, John Ross. J'ai un petit quelque chose que tu voudrais entendre.
John Ross : Excusez-moi. Très bien. C'est à propos de quoi ?


John Ross : Tu as oublié de mentionner que ton gaz alternatif est instable, 60 fois plus puissant comme un gaz à effet de serre que le charbon, qu'un relâchement accidentel risquerait de massives glissements sous-marins. On ne voudrait pas ça, n'est-ce pas ? Ton équipe en Chine a simplement causé un tremblement de terre.
Christopher : Comment sais-tu ça ?
John Ross : Penses-tu que ton père le dirait s'il savait que ta petite expérience aurait causé la mort de milliers de personnes ? Ecoute bien. Soit tu dis à ton père que tu as changé d'avis, que Southfork est ta maison et que tu ne peux pas supporter de la perdre, soit tu arrives à convaincre ton père de retirer Southfork du marché, et je montrerai à tout le monde l'imposteur que tu es, Christopher. Compris.

Christopher : Excusez-moi. Nous devons parler.
Elena : Excusez-moi. De quoi... veux-tu parler ? Tu es fou ?
Christopher : Tu avais hâte de lui dire.
Elena : Quoi ?!
Christopher : A propos du méthane ? Du tremblement de terre ? Tout ce que je t'ai dit en confidence tu l'as dit à John Ross !
Elena : Je ne sais pas de quoi tu parles...
Christopher : Ne me mens pas !
Elena : Lâche-moi !
Christopher : Ne me mens pas !
Elena : Je n'ai aucune idée de ce dont tu parles.
Christopher : John Ross a essayé de me faire chanter ! Il a dit qu'il allait tout dire à mon père.
Elena :Je ne lui ai rien dit du tout.
Christopher :Et ce que tu as fait... Ce que tu as fait était pour rien. Parce qu'il ne t'aime pas. Il utilise les gens. Et tu veux savoir ce qui est vraiment malade ? Je t'ai encore fait confiance. John Ross n'aime personne à part lui ?
Elena : Regarde-toi dans le miroir, Christopher. Tu écoutes tes propres mots. "Je t'aimerais toujours. "Mais nous sommes deux personnes différentes de deux circonstances différentes. J'espère que tu comprends." Etais-je vraiment si mauvaise pour toi ?
Christopher : Je n'ai aucune idée de ce dont tu parles.
Elena : Ce mail que tu m'as envoyé. Le jour où nous devions nous marier.
Christopher :Je ne t'ai jamais envoyé de mail !
Je t'ai attendu ! Pendant six heures ! Je pensais que tu étais morte, Elena. J'ai appelé des hôpitaux ! J'ai appelé Southfork ! Et quand finalement j'ai pu avoir mon père il a dit que tu étais au Mexique. Et quand j’ai eu des nouvelles de toi, tu étais au bras de John Ross ! Alors j'étais censé penser quoi ?
Elena :Tu m'as envoyé un mail disant que nous étions une erreur.
Christopher : Quoi ?!
Elena : Je suis seulement allée au Mexique parce que je ne supportais pas d'être ici ! John Ross m'a trouvé. Je pensais que je n'étais pas assez bien.
Christopher : Non. Non. Ne dit jamais ça. Je sais que c'était toi.
John Ross : Oui, en effet. Oui.

Christopher : Le méthane est dangereux. Mais John Ross se trompe. J'allais te dire à propos du tremblement de terre avant que tu n'aies finalisé l'accord, papa. Je ne vais pas avancer. Pas avant que je puisse développer une technologie sûre.
Bobby : Penses-tu, qu'avec le temps, du méthane peut être extrait du lit de la mer ? Toute ma vie J'ai essayé de mettre le nom de Ewing au sommet.
Christopher : Et c'est peut-être dur pour toi à comprendre, mais j'ai toujours senti que j'avais besoin de gagner ma place dans cette famille. Maintenant, ne dit plus rien. Ecoute simplement, papa. Je sais que je peux le faire. Je sais que je peux faire de Ewing Alternative Energies le prochain EXXON
Bobby : Mlle Del Sol...
Marta Del Sol : Marta...
Bobby : Apparemment, beaucoup de détails auront besoin d'être travaillé Mais ici au Texas, nous faisons les choses avec une poignée de main
Marta Del Sol : Mr Ewing...
Bobby : Bobby... Aller de l'avant avec ce projet sera un plaisir.

Prêtre : Je vous déclare maintenant mari et femme.

Chambre de J.R
J.R : Donc je lui ai dit, "c'est le... C'est le business du pétrole. C'est tout ce qu'il y a à cela." Salut mon fils. Il y a quelqu'un que je veux que tu rencontres. Ecoute, fiston, crois-en mon expérience. Aucune raison de noyer ta tristesse. Tout sera encore là demain quand tu reviens. Maintenant, je sais pas si tu as rencontré Marta plus tôt mais, Marta Del Sol, voici mon fils, John Ross.

Marta Del Sol : Bonjour.
J.R : Pourquoi tu ne te détends pas, fiston ? Tu as l'air un peu nauséeux.
John Ross : Vous vous connaissez ?
J.R : Je connais Marta depuis qu'elle est haute comme trois pommes. Son père et moi nous connaissons depuis longtemps.
John Ross : Elle a travaillé pour toi tout ce temps ? Et tu ne me l'as pas dit ?
J.R : C'est pour toutes les billes, fiston. Tu ne pensais pas que j’allais mettre tout mon pétrole dans le même baril ?
John Ross : Et que va-t-il arrivé quand Bobby découvrira qu'il a été piégé ?
J.R : Ecoute, John Ross Je suis le successeur du vœu de ma mère Je suis celui à qui appartient Southfork. C'est à moi et rien qu'à moi. Tu as compris ? Le pétrole est mon droit de naissance. Allez. Donne-moi un peu de crédit. Bobby n'est peut-être pas stupide, mais je suis beaucoup plus intelligent. Et voilà, chérie. Donc, je disais que le sang est peut-être plus épais que l'eau, mais l'huile est plus épaisse que les deux. Ton ambition pourrait remplir ce bâtiment, John Ross.

Stade de Dallas
Marta Del Sol : Tu veux tout, n'est-ce pas ?
John Ross : Marta, tu n'en as pas idée.
Marta Del Sol : Tu avais raison de ne pas croire J.R. J'espère que tu sais ce que tu fais.
John Ross : Crois-moi. Southfork sera à moi, et rien qu'à moi. L'amusement fait que commencer.

Rédigé par sabby

Ext. Southfork
Elena : John Ross, wake up. John Ross! I'm getting a reading, John.
Workers : Pull the drill! Pull it! Now!
John Ross : How are we lookin', boys,
Workers : Let's go! Let's go! Come on. Come on.
John Ross : Come on, come on, come on.
Workers : Yeah! Let's go! Let's go!
John Ross : Cap it! Cap that thing!
Elena : She's flowing at10,000 barrels, John! Baby. How you gonna tell Bobby? No one's ever been allowed to drill on Southfork.
John Ross : I've staked everything on this. All I've ever wanted. Trust me.
Elena : Okay.
John Ross : Yeah, boys! Here we go, now,
Elena : That would be great.

Dallas Hospital
Bobby : Thank you.
Doctor : Bobby. It's what we thought. A gastrointestinal stromal tumor... A fairly rare form of cancer.
Bobby : It's a hell of a piece of news to deliver on a man's birthday.
Doctor : I'm sorry.
Bobby : Bill... I don't want you to tell anyone.
Doctor : Okay. I'll start you on oral chemo. Happens to be a good one for this type of cancer, but, Bobby, your family has to know.
Bobby : My son is getting married in a couple of days. I don't want this on his shoulders. I don't want this on anybody's shoulders.
Doctor : The window to beat stromal cancer narrows with every passing day.
Bobby : Bill. I've got family business to attend to. Before anybody knows I'm dying.

OPENING

Dallas Country Club
Christopher : Go on. Touch it.
Man : It's ice.
Christopher : Flammable ice. Methane. Frozen and compressed in hydrate form along the coasts of every continent. There's more energy in these hydrates than all the world's coal, oil, and conventional gas put together. The Chinese have been trying to extract methane from the ocean floor for a decade. Read my patent application. It's why I came back. I'm gonna beat the Chinese to the punch.
Man : What about Bobby Ewing funding you?
Christopher : My father's out of the energy business. He's happy raising cattle on Southfork.
Man : 90/10. Take it or leave it.
Christopher : I ain't a virgin. But I ain't a whore, either.
Man : Son, take it or leave it.

Christopher : Well, I guess I'll be knocking on a few more doors.
Rebecca : Excusez-moi ! J’ai entendu dire que vous saviez parler français.
Christopher : Oui je parle français.
Rebecca : Pourriez-vous venir avec moi car j’ai un petit problème.
Christopher : Bien sûr.
Man : Moi aussi je parle français.

Christopher : Here ?
Rebecca : That's funny.
Christopher : How long has he been your coach?
Rebecca : Only about two days.
Christopher : Really? You are unbelievable.
Mrs Stanfill : Christopher Ewing? Is that you behind that wall of lockers?
Christopher : Shoot. My pants. Mrs. Stanfill? Yes, ma'am. It is.
Mrs Stanfill : I hope that's your fiancée in there with you, Christopher.
Christopher : Yes, ma'am. It is.
Rebecca : Rebecca Sutter, ma'am. What must you think of me?
Mrs Stanfill : His daddy would crow with pride.
Rebecca : Will you be coming to the wedding, Mrs. Stanfill?
Mrs Stanfill : I wouldn't miss it, dear. And may I suggest that you, uh, save something for the honeymoon?
Rebecca : Yes.

Int. Southfork
Ann : Should be interesting to see Christopher and John Ross together again. Has Elena seen Christopher since he's been back?
Bobby : She's knows he's getting married. She's with John Ross now.
Ann : Something happened between those two, Bobby, and whatever it was sent Christopher running off to Asia into Rebecca's arms.
Bobby : Some arms. Annie, speaking of Asia, I was thinking maybe we should stop there on our cruise.
Ann : What cruise?
Bobby : This cruise. Didn't you always say that you wanted to spend our golden years abroad?
Ann : A world cruise? But you hate traveling. And Robert James Ewing, we are nowhere near our golden years.
Bobby : Isn't it about time that I did something that my wife wanted to do?

Bar in Dallas
John Ross : All right, all right. Listen up. Listen up. Now they said you've got to be crazy to go drillin' these days. Crazy, yep. It was scary at first, and a year ago, my beautiful Elena and I... Get over here... We... hold on, I just want to... All right, all right, all right, all right, all right. We started plotting our venture. Some of you thought we were crazy. I can't thank you enough for sticking with me.
Workers : Yeah, boss.
John Ross : I want you to take your wives, your girlfriends, and your families. You take them away this weekend on me. 'Cause we're in the oil business, boys. I couldn't have done it without you! Here we go now! That's for not telling my Uncle about drilling on Southfork.
Worker : Much obliged. Well, betting against J.R.'s son would've been like bettin' against the Dallas cowboys. Downright unpatriotic.
John Ross : I'll be right back. If there's one thing my daddy taught me, it was to hope for the best but prepare for the worst. You stay tuned.

Nursing Home
Bobby : So, how's he doing?
Nurse : In and out, Mr. Ewing. Clinical depression is like that. But he's taking his meds, and we're keeping him comfortable.


JR’s Room
Bobby : All those fights, J.R. Over Ewing Oil. And Southfork. Those fights changed me. Changed me in a way I don't like. I worry about Christopher and John Ross. I want them to have a chance to be a family. Without all the bitterness and bad blood you and I had. I don't want them to be like us. But... All that being said, I do miss you. Well, I hope you know... I always loved you.

Int Southfork
Bobby : Welcome!
Christopher : Happy Birthday, dad.
Bobby : So, tell me... How'd it go?
Christopher : They offered me a 90/10 split. But before you say anything, I turned them down.
Bobby : Good. That's smart. What's next?
Christopher : Well, it seems I have only two roads open to me, dad. You know, accepting government subsidies or bending over for the venture capitalists.
Bobby : Is it really so difficult for you to ask me for money?
Christopher : Yeah. Yeah, it is.

Carmen : Christopher.
Christopher : Carmen! I missed your cooking.
Carmen : We'll talk.
Christopher : Okay.
Carmen : This beautiful girl you're going to marry... Does she cook?
Christopher : She wants to learn.
Carmen : She'll never make molé like Elena, but maybe I could teach her to fry a tortilla.
Christopher : You'll like her once you get to know her, Carmen.
Carmen : You and my daughter made such a beautiful couple. See what you did?

John Ross : Look at you. Here I thought my cousin was marrying a mad scientist with a mustache.
Rebecca : You must be John Ross. I've been looking forward to meeting you.
Christopher : Watch out. Worst hound dog West of the Mississippi.
John Ross : Been back for three weeks, and you haven't come see me?
Christopher : Been busy.
John Ross : Welcome home.
Christopher : Thanks.
Elena : Good to see you.
Christopher : You, too.
Elena : Been a long time.
Christopher : It has. And you look, uh, different.
Elena : Yeah, I changed my hair.
Christopher : Your clothes?
Elena : Opened an office in Dallas tracking oil leases. Got to dress the part.
Rebecca : You must be Elena. Rebecca.
Elena : Yes. So nice to meet you.
Rebecca : So nice to meet you, too.
John Ross : That's mother. I'll go get her.
Rebecca : So, you grew up with these two.
Elena : Yeah, regrettably.
Rebecca : I can't wait to hear all about them.

Ext. Southfork
John Ross : If it isn't the next governor.
Sue Ellen : Sorry I'm late.
John Ross : Mother, it's so nice to see you.

Int Southfork
Elena : You got to tell Bobby.
John Ross : Just give me a minute.
Rebecca : I was just telling Sue Ellen that my one and only bridesmaid had a family emergency and won't be able to make the wedding.
Christopher : Rebecca's parents... They, uh, they died in a plane crash. She's got a brother, but not much by the way of family. Shouldn't Tommy be here by now?
Rebecca : Yeah. I'm a little worried about him.
John Ross : I have an idea. Elena could be your bridesmaid.
Elena : Sorry?
Rebecca : I think it's a great idea.
Christopher : Really?
Elena : I... I would not be a good bridesmaid.
Rebecca : I... I'd love it, Elena. I mean, you're like Chris' sister.
Elena : I'm... I'm so flattered, really, but it... it must be way too late to get a dress made.
Rebecca : I'm sure the dressmaker can probably just alter the dress we're not using. It would be an honor to have you as my bridesmaid. I'm sorry I didn't think of it first.
Elena : Okay.

Sue Ellen : Well, it's settled, then. Have you seen J.R., Bobby?
Bobby : Yes, as a matter of fact. I saw him this afternoon. John Ross. You should go see your father before it's too late.
John Ross : I got nothing to say to my father.
Bobby : You will regret time you don't spend with your family, son.

John Ross : So, I hear you've come home with some kind of alternative energy scheme to save the world. Here I was hoping to tempt you into wildcatting with me.
Christopher : Oil's the past, John Ross. Alternatives are the future.
John Ross : I couldn't disagree more.
Christopher : Well, this country's quickly running out of resources.
John Ross : With all due respect, cousin, that's a load.
Christopher : With all due respect, you have no idea what you're talking about.
Bobby : All right, all right, listen, I have been thinking all evening about how to best say this, and there really is no best way other than to just come out with it. But there is no doubt in my mind... ...it's the right thing to do. I've decided the time has come to sell Southfork.
John Ross : Better get your truck, then. Come with me.

Ext. Southfort
Christopher : What the hell are you doing?
John Ross : No more than Jock did... Drilling for oil on Southfork.
Christopher : Miss Ellie threw Jock's rig off the ranch.
John Ross : 80 years ago, Christopher!
Bobby : You have no right to drill on this land.
John Ross : I'm a Ewing. I have every right.
Elena : We only confirmed the find this morning, Bobby. John was gonna tell you tonight.
Christopher : You're a part of this?
Elena : I spotted the reserve on a seismic survey. If I'm right, you are sitting on a couple of billion barrels of light, sweet crude...
John Ross : The most sought-after crude oil in the world. This will make us richer than we ever imagined, Uncle Bobby. It'll change everything!
Bobby : I am sick to death of this family devouring itself over money! This is exactly what I didn't want to happen.
Elena : John knew it would be hard to convince you. All he's asking is that you think about this.
Christopher : Think about what?! A pay formation this thick's got to be two miles deep. It'll have to be fracked.
Elena : You don't know what you're talking about.
Christopher : It's the end of the ranch, Elena!
Elena : Oil's in your blood! When did you turn your back on it?
Christopher : When I got away from everything that was toxic around these parts.
Bobby : I promised to mama there would be no drilling on Southfork.
John Ross : You don't think we're long past caring about miss Ellie's precious little wishes?
Bobby : John Ross. Don't you ever speak my mama's name in my presence again. You dishonor her. We're done talking, son. Southfork is for sale. No drilling. Oil alternatives are the future.
Christopher : Keep me out of it, dad!
John Ross : Bobby's not your dad. Everybody knows your dad sold you when you were a little baby. You'll never be a Ewing, Christopher!
Bobby : Stop it. That's enough.
Elena : Come on, guys. John Ross! Christopher! That is enough!
Bobby : Get off! That's enough. It's over! You listen to me, boy. There is no drilling on my ranch. It's over. You ! Get in the truck.

Christopher : He wants money and power.

John Ross : Hell, he doesn't even know the first thing about oil.

Christopher : Elena found the reserve.

Elena : You knew this could happen.

Christopher : He's just using her. Just like when we were kids.

John Ross : Let's cut our losses and move on.
Rebecca : Is Elena what this is all about, Chris?
Christopher : No. This is about me and John Ross.

John Ross : You don't think I should fight him with every fiber of my being?
Elena : It's not worth going to war over.

Rebecca : Don't let John Ross get in your head.

John Ross : It'll tear your family apart.
Elena : You're better than that.
John Ross : You're right. I'd hoped my Uncle would listen to reason. But he's forcing my hand.

Bobby’s Office
Bobby : Hearst ranch is the largest working ranch in California, Mitch.
Mitch : The American Land Conservancy provided permanent public access and eliminated all future development... All future development.
Bobby : Now that's our model. Southfork is nearly twice the size of hearst. Now, I'm gonna have to get creative.
Mitch : All right.
Carmen : Excuse me, Mr. Bobby.
Bobby : Yes, Carmen. What is it?
Carmen : The sheriff is here to see you.
Bobby : Derek. Come on in.
Derek : I'm sorry Mr. Ewing. Just doing my job.
Bobby : It's all right.
Derek : John Ross has filed an injunction against the sale of Southfork.
Bobby : You got to be kidding me. He's petitioning to have the terms of mama's will overturned on grounds of mental incompetence.
Christopher : That's a lie.
Mitch : Maybe I should hold off.
Bobby : No! You start looking for a conservancy with deep pockets, Mitch. John Ross wants to turn Southfork into a battlefield, I'll give the... I will give him the fight of his life.

Ext. Southfork
John Ross : Looking good over here. We got company.
Derek : It's a court order, Mr. Ewing. Staying you from further drilling.
John Ross : I've filed with the court to overturn the terms of my grandmother's will.
Derek : I'm sorry, Mr. Ewing. That came straight from a district judge.
Bobby : I know times are rough out there, boys. But this ranch has been in my mama's family 150 years, and I promised her no one would ever drill on it. I'm sorry about your jobs.
Workers : All right, that's it.
John Ross : No, don't stop! You all keep working.
Workers : I ain't tangling with Bobby Ewing. It's his ranch.
Bobby : Thank you, Robert. You said there's plenty of oil out there. Go someplace else and find it.
John Ross : We're not done here... Uncle.

Wedding dresses shop
Ann : Could you give us a few minutes? Thank you.
Sue Ellen : You look beautiful.
Rebecca : Thank you.
Ann : Would you look at these?
Sue Ellen : Aren't these beautiful?
Ann : But yours is perfect.
Sue Ellen : Really?
Ann : Yeah.
Sue Ellen : Thank you.

Elena : How old were you when your parents died?
Rebecca : 12.
Elena : Sorry.
Rebecca : You know, every Wednesday night, my daddy would take me to his regular poker game. The most valuable thing he ever taught me was that everyone has a tell. I knew Chris had a broken heart the moment we met. Did he ever tell you how we met? Well, I was taking a break after passing the bar. I was on a train coming back from the Hong Kong airport, and... and Chris was a boy running away from home.
Elena : I think you wish the best for Chris.
Rebecca : I know I'm gonna try my damndest to make him happy.

Sue Ellen : Southfork's John Ross' home. Bobby can't turn it into a museum.
Ann : I'd stay out of it if I were you, Sue Ellen.
Sue Ellen : Well, it is not your son being robbed.
Ann : My Lord. Darlin', look at you. You look gorgeous.
Sue Ellen : It's the perfect dress.
Rebecca : Thank you. Really?
Ann : You look so beautiful.
Rebecca : Thank you.
Sue Ellen : Look at the beading.

Christopher’s office
Eric : Dude... You want the usual?
Christopher : Yeah. Thanks, Eric.
Eric : Yeah.
Christopher : Ken. What's going on?
Ken : Something bad happened, man. We tapped a cache of methane lying close to the surface of the seabed. I... I think we triggered an earthquake.
Christopher : What?
Ken : Dr. Wong is shutting us down until he figures out what to do.
Christopher : There might be a link between harvesting methane and earthquakes. I know you've been working with hydrate cores.
Ken : It's not safe, Chris. I gotta go.

JR’s Room
John Ross : Dad... It's me... John Ross. Can you hear me? Dad? Bobby's selling Southfork to a conservancy, dad. He's turning Southfork into a park. I, uh, I filed an injunction to overturn the terms of my grandmother's will. But he's kicked me off the ranch. I sank a test well on section 18, on that stretch of land that everybody's ignored for 50 years. I hit a 2 billion-barrel reserve. But Bobby won't hear of drilling. I present him with a 2 billion-barrel reserve, and he says he has to honor miss Ellie's wishes by... by... By conserving the land. It's bullshit! Bobby's selling Southfork because Christopher came home from China with some alternative-energy scheme, and he can't get funding. Bobby's giving him the money!
JR : Bobby was always a fool. Stubborn as a mule. And particularly harebrained about that foundling, Christopher. Not even a Ewing. On what grounds are you contesting my mama's will?
John Ross : Mental incompetence.

JR : The fried chicken ain't bad here. And... get me some of that red jello. We got some catching up to do, son. By the way... I forgive you for not visitin'.
John Ross : Tell me what to do, dad. I know that I can win this in court. But I can't afford the lawyers. Bobby's cut me off.
JR : Son... The courts are for amateurs and the faint of heart. No. This is personal.

John Ross’ Home
John Ross : I want to ask you something. You and Christopher used to study rocks together. Now, there's nobody out there that knows what he's up to more than you do.
Elena : Will you go see him? You want me to spy on him?
John Ross : I want to know if what he's working on is real or a fantasy. Maybe I can get enough time to make my Uncle see reason.
Elena : There's got to be another way.
John Ross : Look at us. Outside the gates, looking in. You and I are black sheep, Elena. I'll always be J.R.'s son to them, no matter what. And no matter how smart or educated you are, you are always gonna be the cook's daughter. Someone Christopher can just use... ...and throw away.

Int. Soutfork
Bobby : I'll get you some coffee. Do you remember how hard it was to get you out of bed calfing time? I would get up two hours before dawn, make coffee. Pamela would always catch me. I'd say it was for my mom. She didn't buy it. Let me get away with it, though.
Christopher : I miss her.
Bobby : I miss her, too.

Christopher’ s office
Elena : What happened?
Christopher : The, uh, team that I was working with in China... They triggered an underwater earthquake while extracting methane from the ocean floor. It's a complete disaster. I can't continue. Can't risk hurting people. Be unthinkable.
Elena : I'm so sorry, Christopher. I know how hard you worked on this.
Christopher : Why are you here, Elena?
Elena : Are you happy, Christopher?
Christopher : Rebecca's the best person I know. But you didn't answer my question. Why are you here?
Elena : I wanted to give this back to you. I want you to be happy. So sorry about your work.

John Ross’ Office
John Ross : Well? What did he say?
Elena : He didn't want to talk about it.
John Ross : W-what do you mean? Y-you guys didn't exchange any of that geeky tech talk?
Elena : Very funny. No.
John Ross : What did you talk about?
Elena : Southfork. The injunction. The wedding.

Ann & Bobby’s room – in the middle of the night
Ann : What's wrong?
Bobby : My stomach.
Ann : I'll get you something.

Bobby’s office – in the middle of the night
Ann : I don't miss, mister. Not at any range.

Derek : Next time, Ms. Ewing, shoot him.
Ann : I will.
Derek : Good night.
Ann : Good night. Thank you. How's your stomach?
Bobby : I'm fine. Fine. Why don't we try and get some sleep, Got a big day tomorrow.
Ann : Okay.
Bobby : Come on.
Ann : I'll be right up. I'll get the lights.
Bobby : Okay.

Tomorrow
Ann : Well, Bobby, there she is. Have you ever met this woman?
Bobby : I only met her on the phone, but her father's big in the land-conservancy business.
Ann : Well, let's go say hello.

Ext. Southfork
Marta Del Sol : Mr. Ewing? I'm Marta Del Sol from the Del Sol Conservancy. My father sent me. Mind if we go up and take a look? Over the last three decades, the Del Sol Conservancy has acquired over a million acres around the world, Mr. Ewing. For my father, there's no higher calling than conserving land. Here's what we can guarantee if this project moves forward. Golf courses, equestrian resorts, massive hotel developments will never be built. Vast, exquisite scenic views will be protected forever. We know your nephew is contesting the terms of your mother's will, Mr. Ewing. He wants you removed as a trustee so he can drill for oil. We would hate to see this project go forward only to see it encounter delays in court.
Bobby : My mother's will is inalterable on the issue of trustees. And I assure you, miss Del Sol, no lady was ever more competent than my mama. My nephew's injunction will be thrown out of court.
Marta Del Sol : Then I see no reason why this project can't move forward.
Bobby : Good. The sooner, the better.

Christopher : Uncle cliff's not gonna be able to make it. J.R.'s not doing so well, either.
Lucy : Count your blessings, Christopher. Those two old geezers would still find a reason to fight. The Barnes and the Ewings never did get along. Right, Ray?
Bobby : Is that so? Then what about Pam and me, Lucy?
Lucy : Uncle Bobby! Guess you had to be the exception.
Bobby : Hello, Ray.
Ray : You look good, Bob.
Bobby : So do you. Son, everybody, I'd like you to meet miss Marta Del Sol.
Christopher : Hi. Nice to meet you.
Marta Del Sol : Hello. Congratulations.
Christopher : Thank you.
Bobby : We have been discussing my selling Southfork to her father's conservancy.
Christopher : Dad. Can we talk?
Bobby : Excuse me one moment.
Christopher : Excuse us. Look, there's something I got to tell you before you close this deal, all right...
Tommy : Christopher!
Christopher : Tommy! How are you?
Tommy : I'm good. I'm good.
Christopher : Dad, this is Tommy, Rebecca's brother.
Bobby : Welcome to Southfork, Tommy.
Tommy : Thank you.
Christopher : Where you been?
Tommy : You have no idea how long I was detained at the border.
Christopher : Right.
Tommy : You have someplace I can get washed up?
Christopher : Yeah. Of course. right over here. Dad. Don't do anything until we talk, okay?
Bobby : Okay.

John Ross : Surely we can put our differences aside for family.
Bobby : You say one word, make a scene... I will not let you ruin my son's wedding. Is that understood?
John Ross : Sure.

Jeffrey : Bobby.
Bobby : Jeffrey. Good to see you.
Jeffrey : Thank you.

John Ross : The Del Sol Land Conservancy is the largest private conservator of public land in the world. She and Bobby just got back from touring the ranch.
Sue Ellen : He's treating her like the deal is done, John Ross.
John Ross : My father's the firstborn son. I'm the firstborn grandson. Bobby's not stealing our birthright. You know, if you hadn't hidden me away in boarding school all those years, my father would have taught me the oil business, as he assured me he would. And I would be running Ewing Oil today instead of that idiot Cliff Barnes having stolen it from us.
Sue Ellen : John Ross. I know I have made mistakes. I shouldn't have used you against J.R. But for what it's worth, I have changed. Listen to me carefully, son. I know you are disdainful of my connections. But they are powerful. Think of me as an ally. I can help.
Waiter : You have a call, Mr. Ewing.
Eric : Here's what you wanted, John Ross. Got a little something you might want to hear.
John Ross : Excuse me. All right. What's this about?

John Ross : You failed to mention that your alternative gas is unstable, 60 times more potent as a greenhouse gas than a carbon, that an accidental release could risk massive underwater landslides. We wouldn't want that, would we? Your team in China just caused an earthquake.
Christopher : How do you know this?
John Ross : What do you think your dad would say if he knew that your little experiment would cause the deaths of thousands of people? Listen up. Unless you tell your father that you've changed your mind, that Southfork is your home and you can't bear to lose it, unless you convince your father to take Southfork off the market, I will expose you for the fraud that you are, Christopher. Got it.

Christopher : Excuse me. We need to talk.
Elena : Excuse me. Sorry. What? ...talking about? You crazy?
Christopher : You couldn't wait to tell him.
Elena : What?!
Christopher : About the methane? The earthquake? Everything I told you in confidence, you told John Ross!
Elena : I don't know what you're talking...
Christopher : Don't lie to me!
Elena : Let go of me!
Christopher : Don't lie to me!
Elena : I have no idea what you're talking about.
Christopher : John Ross tried to blackmail me. He said he was gonna tell my father everything.
Elena : I didn't tell him anything.
Christopher : And what you did... What you did was for nothing. Because he doesn't love you. He uses people. And you want to know what's really sick? I trusted you again. John Ross doesn't love anyone but himself?
Elena : You look in the mirror, Christopher. You listen to your own words. "I will always love you. But we are two different people from two different circumstances. I hope you understand." Was I really so wrong for you?
Christopher : I have no idea what you're talking about.
Elena : The e-mail you sent me. The day we were supposed to get married.
Christopher : I never sent you any e-mail! I waited for you! For six hours! I thought you were dead, Elena. I was calling hospitals! I called Southfork! And when I finally got together with my father, he said you were in Mexico. And the next time I saw you, you had hooked up with John Ross! So what was I supposed to think?
Elena : You sent me an e-mail saying that we were a mistake.
Christopher : What?!
Elena : I only went to Mexico because I couldn't stand to be here! John Ross found me. I thought I wasn't good enough.
Christopher : No. No. Don't ever say that.

Christopher : I know it was you.
John Ross : Yes, it was.

Christopher : Yes. Methane is dangerous. But John Ross has it wrong. Look, I was gonna tell you about the earthquake before you finalized the deal, dad. I'm not moving forward. Not until I can develop safe technology.
Bobby : Do you think, in time, that methane can safely be extracted from the seabed?
Christopher : All my life, I've been trying to put the Ewing name back on top. And this may be hard for you to understand, but I've always felt like I needed to earn my way into this family. Now, don't say anything. Just listen, dad. I know I can do it. I know that I can make Ewing Alternative Energies the next EXXON.
Bobby : Miss Del Sol...
Marta Del Sol : Marta...
Bobby : Obviously, a lot of details will have to be worked out. But here in Texas, we do things with a handshake.
Marta Del Sol : Mr. Ewing...
Bobby : Bobby...
Marta Del Sol : Moving forward with this project will be a pleasure.

Priest : I now pronounce you husband and wife.

JR’s Room
JR : So, I said to him, "hell, that's the... That's the oil business. That's all there is to it." Hello, son. There's somebody I want you to meet. Listen, son, take it from me. No point in drowning your sorrows. It'll all still be here tomorrow when you come to. Now, I don't know if you met Marta earlier, but, Marta Del Sol, this is my son, John Ross.
Marta Del Sol : Hi.
JR : Well, why don't you take a load off, son? You look a little queasy.
John Ross : You two know each other?
JR : I've known Marta since she was knee-high. Her daddy and I go way back. She's been working for you this whole time?
John Ross : And you didn't tell me?
JR : This is for all the marbles, son. You didn't think I put all my oil in one barrel, did you? Well, what the hell happens when Bobby finds out he's been set up? Listen here, John Ross. I'm the successor trustee to my mama's will. I'm the one who belongs on Southfork. It's mine and only mine. You got that? Oil is my birthright. Come on. Give me some credit. Bobby may not be stupid, but I'm a hell of a lot smarter. Here you go, darling. So, I was saying blood may be thicker than water, but oil is thicker than both. Your ambition could fill this building, John Ross.

Dallas Stadium
Marta Del Sol : You want it all, don't you?
John Ross : Marta, you have no idea.
Marta Del Sol : You were right not to trust J.R. I hope you know what you're doing.
John Ross : Trust me. Southfork will be mine, and only mine. Fun is just beggining.

Rédigé par sabby

Kikavu ?

Au total, 18 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Sirena 
03.01.2017 vers 16h

Phoebe0102 
11.12.2016 vers 11h

Tayel 
12.09.2016 vers 01h

Vivi2311 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Nouveau sondage

Nouveau sondage
Le quartier vous propose un tout nouveau sondage à propos de la tentative de meurtre de JR, qui a...

Calendrier d'octobre

Calendrier d'octobre
Le nouveau calendrier du mois d'octobre vient d'arriver et c'est sauveur qui vous propose une...

Mitch Pileggi rejoint le casting de Supergirl

Mitch Pileggi rejoint le casting de Supergirl
Après la belle Julie Gonzalo (Pamela Barnes Ewing), c'est au tour de Mitch Pileggi (Harris Ryland)...

Calendrier de septembre

Calendrier de septembre
Le nouveau calendrier du mois de septembre vient d'arriver et c'est sauveur qui vous propose une...

Un panel

Un panel "Dallas" au NostalgiaCon 2019
Ce n'est plus un secret, les acteurs de Dallas restent à ce jour fidèles à la série qui les a fait...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Who Shot JR ? Si Dallas était à notre époque, quel personnage sans scrupule d'une autre série aurait pu très bien tirer sur notre abominable JR ?

Total : 15 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

Flora12, Avant-hier à 15:24

Nouveau sondage sur le quartier Sanctuary, venez nombreux !

cinto, Avant-hier à 18:49

Un nouveau titre pour Ma sorcière bien aimée? N'hésites pas à voir le sondage , à voter et à commenter. Merci pour votre passage.

cinto, Avant-hier à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

CastleBeck, Avant-hier à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

juju93, Hier à 22:14

3ème catégorie des L d'or de The L Word : le personnage masculin (oui masculin vous avez bien lu) qui aurait mérité d'être + approfondi.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site