VOTE | 111 fans

Dallas (2012)
#108 : Guet-Apens

John Ross est arrêté pour meurtre. Quant à Rebecca, elle se révèle de plus en plus mystérieuse, et cache un nouveau secret à Christopher.

Popularité


5 - 1 vote

Titre VO
No Good Deed

Titre VF
Guet-Apens

Première diffusion
25.07.2012

Première diffusion en France
06.07.2013

Vidéos

Dallas 1x08 Promo - No Good Deed

Dallas 1x08 Promo - No Good Deed

  

Diffusions

Logo de la chaîne Chérie 25

France (redif)
Mercredi 08.05.2019 à 13:50

Logo de la chaîne TF1 Séries Films

France (redif)
Mercredi 01.03.2017 à 08:15

Logo de la chaîne TF1 Séries Films

France (redif)
Mardi 28.02.2017 à 09:00

Logo de la chaîne TF1 Séries Films

France (redif)
Lundi 27.02.2017 à 10:00

Logo de la chaîne TF1

France (inédit)
Dimanche 07.07.2013 à 00:05
1.10m / 17.4% (Part)

Logo de la chaîne TNT

Etats-Unis (inédit)
Mercredi 25.07.2012 à 21:00
3.25m / 0.7% (18-49)

Plus de détails

Titre VF : Guet-Apens

Diffusion USA : 25 Juillet 2012

Diffusion France : 06 Juillet 2013

Scénariste : Julia Cohen

Réalisateur : Michael Katleman

John Ross est en priso, et Elena vient le voir pour lui demander des explications sous les yeux de la policière qui souhaite avoir sa version des faits. Il avoue s'être disputer avec Marta, mais demande à la policière de retrouver la caméra de surveillance qui prouverait qu'elle était bien vivante quand il a quitter la chambre. Mais comme il ne vuet rien dire de plus, John Ross est officiellement arrêter pour meurtre.

C'est au tour de Sue Ellen de rendre visite à son fils. Il fini par lui dire toute la vérité, mais ne veut veut pas qu'Elena soit au courant. Sue Ellen a peur pour son fils et pense que J.R est le premier responsable. John Ross défend son père et ne veut pas qu'elle s'en mêle. Mais Sue Ellen, est bien déterminé à gérer toute l'histoire.

Après être sortis de l'hôpital, Christopher raccompagne Pamela. Elle lui demande ce qu'il vont faire, et Christopher que malgré la situation il sera un bon père. Mais il est tellement en colère, qu'il ne s'est pas s'il pourra dépasser ça.

Le lendemain matin, Derrick vient donner des nouvelles de John Ross à la famille pendant qu'il prennent le petit déjeuner. Christopher arriver et avant de partir au labo, il dit à ses parent qu'il est bien décidé à remettre sa vie sur les rails. C'est au tour d'Elena d'arriver. Bobby etAnn lui demande comment va John Ross. Christopher n'est pas dupe et essaie de lui faire comprendre qu'il a bien chercher ce qu'il lui arrive. Elena essaie de lui rappeler à quel point ils étaient amis, mais Christopher lui  dit que c'était il y a bien longtemps.

Avant que le shérif parte, Christopher le rattrape à l'extérieur et lui demande de faire des recherches sur Rebecca.

Vincente vient rendre visite à John Ross, et malgré son incapacité de lui fournir du pétrole, il continue de le menacer, en lui disant, que s'il n'a pas son pétrole, il est en droit de s'approprier le ranch.

Au labo de Christopher un investisseur vient proposer une offre alléchante sur son brevet, mais Christopher refuse. Même s'il peut en tirer un grand prix il ne veut pas leur céder sa découverte.

Chez Rebecca, Ann vient l'aider après l'annonce des futurs bébés. Tommy arrive alors qu'il est supposé avoir quitter la ville. Rebecca lui dit à nouveau de partir, mais celui-ci met en avant le fait qu'elle sa seule famille, et qu'il ne veut pas partir. Ann lui conseille alors de partir et de vivre sa vie. Ils sont besoin tous les deux de vivre leur propre vie. Elle lui propose alors un job de garçon de ferme chez un de ses cousin dans l'Oklahoma. Tommy accepte.

A Southfork, Vncente rend visite à Bobby. Il lui explique la situation et lui dit que s'il n'a pas les 2000 barils de pétrole qu'on lui a promis, il s'emparerait du ranch. Bobby ne s'intimide pas, et lui fait comprendre que même s'il n'a pas les droit sur la propriété, il garde les droits sur les mineraux. Et que que sans ça, Vincente ne pourra rien en faire. Il n'hésite pas à le chasser.

A la prison, John Ross se fait tabasser par des prisonniers envoyés par vincente, en lui disant que q'il ne tenait pas ses promesses, ils reviendraient pour le tuer.

A Southfork, Bobby raconte à Lew et Christopher que Vincente est venu. Lew , qui regarde le contrat signé, leur dit que malheureusement tout est légal autant que celui suisse être, et qu'il ne peuvent malheureusement rien faire. Mais ils sont interrompu par Ann qui vient leur annoncer qu'il s'est passer quelque chose à la prison avec John Ross.

Ils partent donc tous à l'hôpital pour rejoindre Sue Ellen qui attend des nouvelles de son fils. Une infirmière lui dit que malgré ses blessures il va bien, mais qu'il doit rester à l'hôpital car il pourrait avoir une hémoragie interne.

Ann essaie de récofnorter Sue Ellen, qui essaie de se confier a elle. Elle lui dit qu'elle est très en colère contre J.R qui a laissé son fils dans ce pétrin. Et qu'elle est au bord de franchir les limites. Elle serait capable du pire pour aider John Ross, mais elle ne 'est pas ce que cela ferait d'elle. Ann lui dit tout simplement qu'elle réagit comme n'importe quelle mère le ferait.

Christopher rend visite à John Ross. Il lui demande des explications, et John Ross lui avoue tout. Christopher qu'il doit prévenir la police, mais il ne peut pas, car ces gens sont tellement dangereux qu'il ne veut pas mettre la famille en danger plus qu'elle ne l'est déjà. Christopher lui promet alors de trouver une solution.

A Las Vegas, J.R reçoit des nouvelles de Bum qui n'a toujours pas pris contact avec Frank Ashkani. Mais Bum lui dit qu'il n'a appelle pas pour ça. Il a malheureusement des mauvaises nouvelles concernant John Ross.

A Southfork, Bobby prend une décision difficile, celle d'accepter de forer sur Southfork. Il se rend alors au cimetière de la propriété se confesser auprès de la tombe de sa mère, lui disant qu'il n'a malheureusement pas le choix s'il veut sauver John Ross.

Lorsqu'il rentre à la maison, il annonce alors à Christopher et Ann ce qu'il compte faire, mais Christopher est totalement contre. Il dit à son père qu'il va aller le trouver et lui faire une offre qu'il ne pourra pas refuser.

De son côté, Sue Ellen franchi les limites qu'elles s'étaient fixées. Elle vient voir alors le légiste charger de l'affaire de Marta, et le soudoie en lui demander de déterminer que c'était un suicide.

A l'hopital, en pleine nuit, alors que John Ross est endormi, quelqu'un entre dans sa chambre. Il s'agit de J.R qui vient voir son fils blessé.

Le lendemain, chez Vincente, Christopher vient lui proposer d'obtenir les droits exculifs sur sa découverte concernant l'Amerique du Sud, qui vaut largement plus cher que les 2000 barils de pétrole qu'il attend. Vincente est intéressé mais avant de partir, Christopher réclame la vidéo qui prouve que Marta était bien vivante quand John Ross a quitter l'hôtel.

A l'hôpital ue Ellen vient voir son fils, soulagée, en lui disant qu'elle avait entendu dire que le légiste conclurait à un suicide. Mais entre temps la policière en charge de l'enquête vient le voir pour lui dire qu'il était libre. Sue Ellen pensant que c'est grâce à elle, apprend, qu'en fait la vidéo a été retrouver par la maintenance de l'hôtel. John Ross est donc déchargé de tout soupçon.

A Southfork, Sue Ellen ramène son fils, lorsque son téléphone sonne. Pendant qu'elle répond, John Ross retrouve Elena qui est soulagé qu'il aille bien, car il a eu peur de le perdre.

Au téléphone, Sue Ellen est en pleine conversation avec le légiste qui lui dit qu'il a mis sa carrière en danger pour son fils. Sue Ellen lui dit que ce n'est pas grave puisque c'était un suicide. Mais malheureusement ce n'en était pas un. Elle a bien été assassinée et le meurtrier est toujours en liberté.

John Ross est alors accueilli par le reste de la famille. Christopher s'excuse pour lui et lui dit que finalement ils veulent tous les deux la même choses : rendre leurs pères fiers. Bobby leur dit alors qu'il faut maintenant trouver une solution pour récuperer le ranch, mais avant il donne à son fils une enveloppe déposé par Derrick.

Au salon, Sue Ellen est dévasté et se confie une nouvelle fois à Ann qui essaie de la réconforter tant bien que mal en lui disant que c'était pour protéger son fils.

Chez Rebecca, Christopher vient la voir et lui avoue qu'il a demander des renseignements sur elle, et qu'il n'y avait rien à douter. Il lui dit alors qu'il veut bien recommencer à la condition qu'il n'y ait plus de secret entre eux.

Après son départ, Rebecca reçoit la visite de Tommy qui n'est toujours pas parti. Il lu dit qu'il n'a jamais été question pour lui de partir, et que maintenant que Christopher est au point sur sa découverte, il veut qu'elle continue ce qu'elle a commencé. Mais elle refuse totalement, car elle veut faire sa vie avec Christopher. Tommy s'énerve, et la bouscule... et l'embrasse. On apprend alors que ces deux là ne sont pas frère et soeur, et qu'il y a encore un secret bien caché.

Rédigé par sabby

Dallas - Prison

Elena : Que faisais-tu dans la chambre d'hôtel de cette femme, John Ross ?

John Ross : C'était la femme se faisant passer pour Marta del Sol. Elle était énervée car J.R lui a fait louper son affaire, et avec lui parti, elle voulait un face à face avec moi.

Elena : Elle t'a utilisé pour m'avoir. Je ne... Je ne comprends pas.

John Ross : Elle a volé ton téléphone. Elle prétendait t'avoir. Et je suis allé là-bas pour te sauver.

Elena : Oh bon Dieu.... Qu'est ce qui s'est passé ?

John Ross : Nous avons eu une dispute. J'ai saisi son portable et je suis parti. Comme je leur ai dit, elle était vivante lorsque je suis parti. Pas exactement la confession que vous attendiez ?

Policier : Nous avons des témoins vous ayant vu, fuyant la scène du crime, empruntes, marques d'étranglement. Et les marques dans votre cou, je suis sure que les échantillons d'ADN que nous avons prélevés sous les ongles de la victime correspondront au votre.

John Ross : Vous n'avez pas trouvé la caméra de surveillance ?

Policier : La police scientifique a fouillé toute la chambre. S'il y avait eu une caméra, on l'aurait trouvée.

John Ross : Cela n'a pas de sens.

Policier : John Ross... Si vous savez quelque chose cela pourrait vous aider... S'il vous plait.

John Ross : Je n'ai rien d'autre à dire

Policier : John Ross Ewing, vous êtes en état d'arrestation pour le meurtre de Veronica Martinez.

 

**********   Générique   **********

 

Dallas - Prison

Sue Ellen : J'ai engagé le meilleur avocat en défense criminelle du pays. En peu de temps, tu vas être déclaré innocent, ou qu'il s'agissait d'un suicide

John Ross : C'est super. Ouais. Uh, Elena pense que... Tu pourrais garder quelque chose pour toi...

Sue Ellen : Et si c'est le cas, tu dois le dire à l'avocat. Et à moi.

John Ross : Eh bien, ce n'est pas si simple, maman.

Sue Ellen : Tu ferais mieux de ne pas protéger ton père, John Ross. Je ne te laisserai pas tomber sur cette épée.

John Ross : Ce n'est pas sa faute. C'est la mienne. Quand Elena m'a accusé d'avoir envoyé cet e-mail... J'ai eu une relation avec Marta. Je sais que je n'aurais pas dû le faire. Mais je l'ai fait. Elle est devenue jalouse et... Les choses sont devenues hors de contrôle.

Sue Ellen : Donc, c'était un suicide.

John Ross : Je ne sais pas.

Sue Ellen : Tu me fais peur, John Ross. Est-ce qu'il s'est passé quelque chose avec les investisseurs de ton père ?

John Ross : Ecoute, je ne te veux pas impliquée là-dedans, maman. Tu es dans la course pour le poste de gouverneur, tu as trop à perdre.

Sue Ellen : J'ai mon fils à perdre. Et rien n'est plus important que cela. Et je ne te laisserai pas prendre la responsabilité d'un crime que tu n'as pas commis.

John Ross : Ce n'est pas le cas. Écoute, Elena ne doit rien découvrir à propos de Marta et moi. Ça lui ferait trop de mal. Et cela ne signifiait rien.

Sue Ellen : Nous devons rester en contact avec ton père.

John Ross : Maman, c'est mon bordel, je dois le réparer. Pas celui de J.R

Sue Ellen : Je vais gérer ça

 

Ext. Dallas

Rebecca : Que faisons-nous maintenant ?

Christopher : Si tu me questionnes sur mes responsabilités, je serai le meilleur père possible.

Rebecca : Tu te souviens de la nuit où tu m'as demandé en mariage ? Tu m'as dit cette nuit A quel point ce fut difficile lorsque tes parents ont divorcé. A quel point ta mère te manquait lorsqu'elle est partie... et la seule chose que tu voulais pour tes enfants était la seule chose que tu n'aies pas eu... Tes deux parents sous un même toit. Eh bien, je ne suis pas celle qui a tué ce rêve. Je sais que c'est ma faute. Je le sais. Mais le truc c'est que... Nous allons être parents... Christopher. Mais à chaque fois que tu me regardes, tout ce que je vois c'est de la colère.

Christopher : Car chaque fois que je pense à ce que tu as fait, Tout ce que je ressens c'est de la colère.

Rebecca : Tu penses qu'on ne surmontera jamais ça ?

Christopher : Je ne sais pas.

 

Int. Southfork - Cuisine

Derrick : Son vrai nom était Veronica Martinez. Elle était originaire du Venezuela et elle vivait aux États-Unis depuis la prise de pouvoir par Chavez.

Bobby : Elle a un casier judiciaire ?

Derrick : Quelques injonctions de restriction. Et elle a été associée avec plus que quelques transactions financières douteuses.

Bobby : Je n'arrive pas à croire que JR ait sa famille impliquée, avec des personnes comme elle. Alors, à propos de John Ross ? Il est peut-être ambitieux mais il n'est pas meurtrier.

Derrick : Eh bien, c'est le seul suspect que la police de Dallas ait. Les preuves sont de circonstance, mais à moins que sa mort soit un suicide. Je suis désolé, Mr. Ewing, ça n'a pas l'air bien.

Bobby : Eh bien, merci d'avoir apporté des informations, Derrick. Je t'en dois une.

Derrick : Je te tiens au courant si j'apprends quoi que ce soit d'autre.

Bobby : Merci.

Christopher : Et bien, c'est de mieux en mieux, n'est-ce pas ?

Ann : Tu veux un petit-déjeuner ?

Christopher : Non, je dois aller au labo.

Bobby : Tout va bien, n'est-ce pas ?

Christopher : Oui, tout va bien. J'ai beaucoup de travail à faire maintenant que les essais à l'échelle sur ma plateforme sont bientôt terminés. Mais je pense qu'il est plus que temps, j'ai ma vie de nouveau sur les rails.

Elena : Bonjour.

Ann : Bonjour. Le café est frais.

Elena : Oh, merci.

Ann : Alors, tu tiens bon, chéri ?

Elena : Pas vraiment. Son avocat n'est même certain qu'il puisse être libéré sous caution. J'aimerai juste pouvoir en faire plus. Quoi ?

Christopher : Non rien.

Elena : S'il te plait, dis-le.

Christopher : Ecoute je suis désolé, mais il n'a personne à blâmer à part lui-même, pour avoir été mêlé à ça. Je veux dire, peut-être qu'il n'a pas tué cette femme, mais quand tu joues avec un serpent trop longtemps tu fini par te faire mordre.

Elena : Je comprends que tu sois en colère contre lui, mais tu es tellement aveuglé par la colère pour voir qu'il est puni pour quelque chose qu'il n'a pas fait ? Vous avez grandi ensemble. Vous étiez meilleurs amis ?

Christopher : C'était il y a longtemps.

 

Ext. Southfork

Christopher : Hey, shérif. Attendez une seconde. Je déteste le demander, mais j'ai besoin d'une faveur.

Derrick : Qu'est-ce que tu as besoin ?

Christopher : Une vérification discrète de casier judiciaire.

Derrick : Pour qui ?

Christopher : Ma femme. Rebecca Sutter.

Derrick : Pa de problème, Chris. Ravi d'aider.

Christopher : J'apprécie.

 

Dallas - Prison

Vincente : J'ai eu ton message. Tu voulais qu'on discute ?

John Ross : Je sais que Marta m'a filmé hier. La cassette prouverait qu'elle était vivante lorsque je suis parti. Mais la police... Ils n'ont jamais retrouvé la caméra. Je suppose que ton homme l'a trouvé.

Vincente : Je suis désolé. Je ne vois pas de quoi tu parles.

John Ross : Tu sais toute, je suis ici pour un meurtre que je n'ai pas commis. Comment as-tu pu faire ça ? Marta avait des problèmes. Elle n'était pas dangereuse.

Vincente : Le manque de loyauté est dangereux Et tu dois te rappeler que c'est toi... qui nous a dit que c'était une voleuse.

John Ross : Je vais me blanchir auprès des flics. J'ai peut-être commis des fraudes, mais je n'ai pas tué Marta.

Vincente : Soyez très prudent, Mr. Ewing. Pointer du doigt dans la mauvaise direction peut être dangereux pour toi et ta famille entière.

John Ross : Espèce de fils de pute.

Vincente : Et cette cassette que tu penses que nous avons... Il y a une chose assez amusante à propos de cette vidéo. Elle peut être modifiée. Et en dehors du contexte, cela pourrait vraiment aggraver ton cas. Que lui as-tu dit ? "J'en finirai avec toi"? Et je veux juste savoir une chose, Ou est mon pétrole ?

John Ross : Eh bien, c'est plutôt difficile de faire des affaires derrière les barreaux.

Vincente : On m'a promis 2000 barils par jours, et je pense avoir été plus que patient.

John Ross : Comme je vous l'ai dit tout est sur les rails, ça a juste pris plus de temps que je pensais pour obtenir de nouveau le bien, et l'exploiter de nouveau.

Vincente : Ha ! La même excuse que la dernière fois. Un homme plus suspicieux penserait que vous avez des problèmes.

John Ross : Il n'y a pas de problèmes. Vous me sortez de là, et vous aurez votre pétrole.

Garde : Je suis désolé, Mr. Ewing. Votre temps est écoulé.

 

Labo - Bureau de Christopher

Assistante : Mr. Ewing ? Paul Jacobs. vice president de la recherche pour EXXON Mobil.

Christopher : Qu'est-ce que vous faites ici ?

Paul : Nous avons entendu à propos du forage que vous testez dans le Golfe du Mexique. Les nouvelles vont vites. Eh bien, si ce que j'ai entendu est vrai, votre technologie pourrait être la prochaine révolution énergique.

Christopher : Tout cela à peut-être été un peu exagéré

Paul : C'est le cas ? Si vous avez trouvé un moyen d'utiliser le dioxyde de carbone pour retirer le méthane des hydrates, Je dirai que c'est que le point d'être le cas, Exon est donc prêt à être très actif. Nous aimerions parler de droits exclusifs, et nous sommes prêt à faire valoir ça.

Christopher : Avec tout mon respect, monsieur... Jacobs ? Mais vous avez un jour de retard et trop peu d'argent. Il y a deux mois je frappais à la porte, de chaque entreprise de technologies verte, et de bureaux en recherche et développement sur ce côté du Mississippi. Et maintenant que je suis allé aussi loin par mes propres moyens, je ne cèderai ma technologie à personne. Ça sera le cœur de Ewing Alternative Energies.

Paul : Alors, c'est tout ?

Christopher : J'en ai bien peur.

Paul : Et bien, j'obtiendrai une promotion, lorsque je rapporterai votre technologie à EXXON. Donc je rappellerai.

 

Chez Rebecca

Ann : Tu vas bien ?

Rebecca : Je suis inquiète, j'emporte mes bébés dans une situation terrible. Je veux dire... Leurs vies ont à peine commencé, et j'ai l'impression de les avoir déjà laissé tomber.

Ann : Hey. Tu travailles très dur pour avoir ta vie entre tes propres mains. Et je ne sais pas si tu fais tout ce que tu peux pour t'assurer que ces bébés auront l'enfance que tu n'as pas eu.

Rebecca : C'est tout ce que je veux.

Ann : Si tu me demandes, je pense que ces bébés ont de la chance de t'avoir.

Tommy : Et bien, ne serait-ce pas Mrs Ewing ?

Rebecca : Je pensai avoir été claire, Je te veux parti pour de bon.

Tommy : Tu m'as manqué aussi, ma sœur.

Ann : Pourquoi tu es revenu ici ?

Tommy : Rebecca est la seule famille que j'ai. Je ne pouvais pas juste partir.

Ann : Eh bien, Rebecca est peut-être la seule famille que tu as, mais elle essaye très difficilement de faire tourner sa vie autour. Et je pense qu'il est temps que tu fasses la même chose. Vous avez tout les deux besoin d'un nouveau départ.

Tommy : C'est plus facile à dire qu'à faire.

Ann : Peut-être pas. J'ai un cousin dans l’Oklahoma qui possède un ranch. Il cherche toujours des mains supplémentaires pour le ranch, un spécialement aussi bien que toi

Tommy : Et bien, c'est terriblement gracieuse Mrs, Ewing

Rebecca : Oui, ça l'est. Tu n'as pas besoin de faire ça, Ann.

Tommy : Peut-être que tu as raison. Peut-être qu'un nouveau départ est justement ce dont j'ai besoin. Tu penses vraiment que tu peux m'obtenir le job ?

Ann : Absolument.

Tommy : OK, alors. Je dois juste monter, emballer le reste des mes affaires et je partirai. Pour de bon.

 

Int. Southfork

Bobby : Je peux vous aider gentlemen ?

Vincente : Vous êtes Bobby Ewing ?

Bobby : Oui.

Vincente : Eh bien, je crois que nous avons à parler affaire. Et comme vous le voyez, Mr. Ewing, en donnant de l'argent à votre frère, nous avons besoin de certaines assurances... Pas contrairement à une banque. Ce qui veut dire que, jusqu'à ce que votre dette soit payée par le pétrole que vous nous avez promis, nous avons un lien avec Southfork. Voilà une copie de la dette d'engagement Maintenant... Je ne suis pas sûr que ce soit un vol, mais si on ne commence pas à avoir notre pétrole immédiatement, je ne vais pas avoir d'autre choix que d'appeler ça une dette. Et de prendre possession de Southfork.

Bobby : Avec tout mon respect, Mr. Cano, vos affaires frauduleuses étaient avec mon frère, pas avec moi.

Vincente : "Affaires frauduleuses." Je ne sais pas ce dont vous parler.

Bobby : Non, bien sûr que non. Donc laissez-moi être clair. Peut-être que vous tenez la note de Southfork, mais ce que mon neveu a oublié de vous mentionnez c'est que j'ai le contrôle des droits minéraux. Donc vous pouvez rappeler ça dans vos notes. Mais vous ne pomperez jamais une goutte de pétrole à Southfork. Et je pense que ça serait dans votre plus grand intérêt de partir de ma maison.

 

Dallas - prison

Prisonnier : C’est toi John Ross Ewing ?

John Ross : Qu'est-ce qu'il y a ?

Prisonnier : Nous avons un message de Vicente.

John Ross : Oh !

Prisonnier : Il n'aime pas les mensonges. Dis à ton oncle qu'il ferait mieux d'avoir le pétrole de Vicente, ou la prochaine fois, on te tue.

 

Int. Southfork – Bureau de Bobby

Bobby : Il a le culot de venir dans ma maison et de me menacer !

Lew : Malheureusement, ce qu'il dit est vrai. Jusqu'à ce que Vicente ait son pétrole il peut prendre Southfork.

Bobby : Ce sont des criminels, Lew. Merde, c'est probablement ceux qui on tué Marta !

Lew : Peut-être, mais jusqu'à ce qu'on prouve que c'est une fraude, ils sont des criminels avec un contrat valide et légal. C'est notre plus grosse faille. Maintenant nous savons qui sont les investisseurs de J.R., et nous savons le vrai nom de Marta.

Bobby : Il doit y avoir un moyen de les relier à l'arnaque.

Lew : Mes enquêteurs sont dessus. S'il y a quoique ce soit, on le trouvera.

Bobby : Comment JR peut il faire ça à sa propre famille ?

Christopher : Combien de temps as-tu ?

Bobby : Fils, depuis que maman m'a laissé ce ranch, J. R. a désespérément voulu le récupérer. Je n'ai juste jamais pensé qu'il serait aussi désespéré au point de risquer de tout perdre.

Christopher : Lew, et si on allait mandater au U.S. bureau ? Lancer une enquête sur Vicente. Il n'y a pas moyen que son passé soit clean. Si on peut prouver qu'ils ont quelque chose avoir avec la mort de Marta...

Ann : C'est John Ross.

 

Dallas - Hôpital

Bobby : Sue Ellen. Sue Ellen, qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Sue Ellen : Ils l'ont battu jusqu'à ce qu'il perde connaissance.

Infirmière : Vous ne pouvez pas entrer, madame.

Sue Ellen : Est ce qu'il va s'en sortir?

Infirmière : Le médecin a dit qu'il pouvait avoir une hémorragie interne. Ils vont devoir le surveiller pendant 24 heures.

Sue Ellen : Oh, mon Dieu.

Bobby : Sue Ellen... Ou étaient les gardes ?

Sue Ellen : Quelques détenus l'ont eu lorsque les gardes n'étaient pas dans le coin. Un gang de Latino.

Bobby : Chris. C'était lui. C’est Vicente qui envoie un message. Sue Ellen. Sue Ellen. Nous avons à parler aux avocats de John Ross maintenant et le sortir de là, peut importer comment. Nous ne pouvons pas le laisser en prison et le faire revenir ici. Avec le reste de ces prisonniers.

 

Ann : Ça va ?

Sue Ellen : J'essaye de mon mieux pour tout garder. Mais après l'avoir vu comme ça... ça m’a brisé le cœur. Je... Je devrais faire tellement plus.

Ann : Oh. Tu fais tout ce que tu peux.

Sue Ellen : Non, ce n'est pas le cas. Tout ce temps, j'ai été... tellement en colère contre... Contre J.R. de ne pas être ici, d'avoir laissé John Ross dans ce merdier. Mais parce que je sais que c'est un fils de p*** et qu'il n'a pas peur de franchir la ligne.... A chaque fois que cette ligne a besoin d'être franchie.

Ann : Mais tu es là.

Sue Ellen : Je me sens comme une hypocrite. Ces 20 dernières années, j'ai essayé de marcher du bon côté. Mais la seule façon que je vois d'aider John Ross... Est de franchir la ligne. Une grosse ligne. Qu'est-ce que cela fera de moi ?

Ann : Une mère.

 

Hôpital de Dallas – Chambre de John Ross

John Ross : Tu es venu pour jubiler ? Parce que je ne suis vraiment pas d'humeur pour une conférence.

Christopher : John Ross... Peu importe à quel point je suis en colère, tu n'as pas mérité ça. Qui t'as fait ça ? C'était les hommes de Vicente ?

John Ross : Ils m'ont dit que si Vicente n'avait pas son pétrole, ils me tueraient. Comme ils l'ont fait pour Marta.

Christopher : Alors pourquoi tu ne l'as pas dit à la police ?

John Ross : Je ne peux pas. J'ai déjà assez mis notre famille dans le merdier. Ces gens sont dangereux Christopher.

Christopher : Ecoute... Nous devons trouver un autre moyen de prouver à la police que tu n'as pas fait ça. Qu'est-ce que tu ne me dis pas ?

John Ross : Le jour où j'y suis allé... Elle a tout filmé. Mais les vénézuéliens ont volé cette putain de caméra. Vicente m'a menacé de l'utiliser contre moi. On m’y voit en train de me battre avec Marta, la menaçant, mais cela montre aussi qu'elle est en vie lorsque je suis parti. Je n'aurais pas dû nous impliquer avec ces gens. Si je n'avais pas été aussi désespéré de forer ce pétrole. Pour pouvoir me mesurer à J.R.

 

Las Vegas

J.R : Qu'est-ce que c'est ?

Au téléphone…

J.R : Tu as un rendez-vous avec ce rat de Frank Ashkani ?

Bum : Pas encore.

J.R : Eh bien, contacte-le. Lui et Barnes préparent quelque chose, et je veux savoir quoi avant que Sue Ellen s'en mêle.

Bum : Ce n'est pas ce pourquoi j'appelle.

J.R : Eh bien, qu'est-ce qu'il y a ?

Bum : J'ai quelques mauvaises nouvelles.

 

Ext. Southfork – Cimetière

Bobby : Salut, maman. J'ai passé 20 ans à essayer de protéger cette terre. Protéger ton héritage. Je me souviens qu'une fois tu m'as dit... La famille c'est comme faire un gâteau à partir de rien... C'est un vrai bordel. Eh bien, j'aurais aimé te dire que les choses sont différentes, maman, mais elles ne le sont pas. Notre famille est fracturée et aussi dysfonctionnelle qu'elle l'a toujours été. Et je continue d'essayer de penser à ce que tu ferais si tu étais ici. Mais je sais. Tu aurais fait tout ce que tu aurais pu pour protéger cette famille. Et c'est justement ce que je vais faire, maman. Je sais que tu comprendras. Nous ne pouvons pas laisser ces gens avoir de nouveau John Ross. Donc, jusqu'à ce que nous pouvons prouver que leur affaire avec J.R. jusqu'à ce que nous prouvons la fraude, nous devons commencer à pomper le pétrole de Southfork. Au moins jusqu'à ce que John Ross soit sauvé.

 

Int. Southofrk - Salon

Christopher : Non. Je ne peux pas te laisser faire ça.

Bobby : Je ne crois pas que l'on a le choix, fils.

Christopher : Peut-être qu'on l'a.

Bobby : Je pense que je peux éviter de pomper le pétrole. Et aider John Ross.

Christopher : Comment ? Les vénézuéliens veulent le pétrole ? Eh bien, je peux leur donner quelque chose de mieux.

Bobby : Je ne veux pas que tu te mettes sur la ligne de feu, fils.

Christopher : Papa, c'est mon tour de commencer à me sacrifier. C'est mon tour de commencer à prendre soin de cette famille.

Bobby : Eh bien, qu'est-ce que tu vas faire ?

Christopher : Je vais leur proposer une offre qu'ils ne peuvent pas refuser.

 

Dallas - Morgue

Légiste : Sue Ellen. Tu ne peux pas être ici. Nous ne pouvons pas discuter affaire tant que je l'ai décidé.

Sue Ellen : Eh bien, cela ne prendra pas longtemps, je le promets. Harris Ryland m'a dit que tu es extrêmement persistant. J'ai le sentiment que vous n'allez pas dire non comme réponse. Mon fils n'a rien avoir avec ça.

Légiste : Mon travail n'est pas de décider de qui est coupable ou innocent, Sue Ellen.

Sue Ellen : Il était là cette nuit, mais il n'est pas coupable. Cette femme était très instable. C'était un suicide. Et votre rapport a besoin de confirmer ça.

Légiste : C'est très inapproprié, Sue Ellen... Et, avant que vous disiez quoi que ce soit d'autre...

Sue Ellen : Je vais être le prochain gouvernant du Texas. Vous pourriez être le prochain médecin légiste en chef.

Légiste : Vous espériez me soudoyer, Sue Ellen ?

Sue Ellen : Oh, je ne vous soudoies pas, Varun. Je vous demande simplement de faire quelque chose qui pourrait être bénéfique pour tout les deux. Et d'un autre côté, j'ai des sources que me dise que tu écris plus de prescriptions que le docteur de Michael Jackson, ce qui est curieux, depuis que tout tes patients sont morts.

 

Hôpital de Dallas – Chambre de John Ross

J.R vient voir John Ross pendant qu’il est endormi.

 

Chez Vincente Cano

Vincente : Franchement, ma patience avec ta famille m'épuise. Je suis désolé que tu ais dû faire tout ce chemin, mais j'ai bien peur qu'une affaire est une affaire.

Christopher : Eh bien, je pense que nous savons tous les deux que cette affaire est construite sur un paquet de mensonges.

Vincente : Je n'apprécie pas tellement les accusations, Mr. Ewing. Et je ne serai pas convaincu de changer mes plans. Le pétrole que nous avons promis est la part d'une plus grosse affaire. Vous voyez, quand Chavez a nationalisé les champs de pétrole de mon pays, mes partenaires et moi-même avons perdu des milliards de dollars. Maintenant d'où je viens, le pétrole est à son pouvoir, tout comme ici au Texas. Maintenant, Chavez a peut être emporté ce pouvoir... mais nous allons le réclamer.

Christopher : Vous et moi savons tous les deux que le pétrole est une ressource finie. Mais ça ? Ces vastes quantités d'hydrates se situent sur les côtes des tous les continents, spécialement dans les régions équatoriales comme le Venezuela.

Vincente : Pourquoi devrais-je me préoccuper de blocs de glace ?

Christopher : A cause de ce qu'ils contiennent... du Méthane. Un mètre cubique d'hydrates solides contiens 164 mètre cubiques de gaz naturel.

Vincente : S'il y a tant d'énergie dans ces... hydrates, pourquoi encore personne ne les exploiter?

Christopher : Parce que jusqu'à maintenant, personne n'a découvert.

Vincente : Mais vous oui.

Christopher : EXXON a essayé d'acheter les droits exclusifs. J'ai rejeté leur offre. Vous avez offert 14% d'une réserve de deux millions de barils. Avec mon système de forage, vous pouvez débloquer plus d'énergie que tout le charbon, le pétrole et le gaz de Venezuela combinés. Quel type de pouvoir cela vous conférerai ?

Vincente : Je vous écoute.

Christopher : Je vous donnerai les droits exclusifs pour l'Amérique du sud à la place du pétrole qui vous a été promis de Southfork. Vous allez avoir un courant quasiment illimité de gaz naturel.

Vincente : Je dois discuter avec mes partenaires de tout ça. Et bien sûr nous allons avoir besoin de certaines garanties concernant la fiabilité de votre technologie.

Christopher : Bien sûr. Encore une chose. L'enregistrement que vous avez de John Ross. Je pense que nous savons tous les deux qu'elle pourrait le disculper.

Vincente : Attention, M.Ewing.

Christopher : Ça prouve que Marta était encore vivante quand il est parti. Et je le veux.

 

Hôpital de Dallas – Chambre de John Ross

John Ross : Qu'est-ce que c'est ?

Sue Ellen : Je ne veux pas vous faire de faux espoirs mais j'ai discuté avec le médecin légiste, et je pense qu'il va conclure à un suicide.

John Ross : Je ne vois pas comment c'est possible, mais j'aime ton optimisme. J'ai rêvé la nuit dernière que mon père venait me rendre visite. Je devais être défoncé à toute sorte de drogue non ?

Sue Ellen : C'est bien possible.

John Ross : Ils me renvoient en prison cet après-midi.

Sue Ellen : Ils ne peuvent pas faire ça.

Policier : Vous êtes libre.

John Ross : Je sais. Je reviens plus tard dans la journée.

Policier : Non, vous êtes libéré de prison. Les charges ont été levées, Mr Ewing.

Sue Ellen : Au moment où on perd la foi dans le système, quelqu'un vient et décide que c'est un suicide.

Policier : Ce n'est pas ça. La caméra dont vous nous avez parlée... La maintenance de l'hôtel l'a trouvée sur le toit. La victime a dû la jeter par la fenêtre. Elle montre que Veronica Martinez était toujours vivante quand vous êtes parti.

Sue Ellen : Eh bien, attendez d'entendre ce que Mr. Ewing a à dire, mais peut-être qu'elle a vraiment sauté après tout.

John Ross : Eh bien, je serai damné. Maman, je vais bien.

 

Ext. Southfork

Sue Ellen : Oh, le téléphone.

John Ross : Décroche. Je vais bien.

Sue Ellen : Tu es sur ?

John Ross : Ouais.

 

Elena : Désolé. Ça va ?

John Ross : Ca va maintenant.

Elena : Je ne sais pas ce que je ferai si je te perdais, John Ross.

 

Au téléphone…

Sue Ellen : Je ne comprends pas. Comment pourrais-je savoir qu'ils ont abandonné les charges ?

Légiste : J'ai risqué ma carrière, Sue Ellen.

Sue Ellen : Mais c'était un suicide.

Légiste : Ca ne l'était pas. La victime avait des blessures de défense. Maintenant que ton fils est innocent, cela veut dire que j'ai laissé le vrai tueur en liberté. Je n'aurais jamais dû te laisser me convaincre.

Sue Ellen : Soit intelligent, Personne n'a besoin de savoir à propos de cela. Varun ? Tu es sur que ca va ?

 

John Ross : Je pense que je vais vivre. Tu peux me donner une seconde bébé ?

Elena : Okay

Christopher : Tu as une tête affreuse.

John Ross : J'ai toujours une meilleure tête que toi. Pourquoi as tu fait ça ? Après tout ce que j'ai fait...

Christopher : J'ai réalisé à l'hôpital tout ce temps où nous nous bâtions. Il se fait que nous ne sommes pas si différent après tout.

John Ross : Que veux tu dire ?

Christopher : Nous essayons tous les deux de rendre nos pères fiers.

John Ross : Merci cousin. Merci.

Bobby : Bien joué, fils. Maintenant que John Ross est en sécurité, nous devons trouver un moyen de récupérer Southfork.

John Ross : Je suis désolé que tu ais dû faire affaire avec ces hommes.

Bobby : J'ai fait ce que j'avais à faire, pour ma famille. Oh , au fait... Derrick, a déposé ça pour toi ce matin.

 

Int. Southfork - Salon

Ann : Sue Ellen?

Sue Ellen : Tu aurais dû me dire ce que Christopher était sur le point de faire.

Ann : Je suis désolée. Tout s’est passé tellement vite. Et je ne savais pas si ça allait marcher.

Sue Ellen : J'ai soudoyé un médecin légiste, Ann.

Ann : Tu essayais de protéger ton fils, Sue Ellen.

Sue Ellen : J'ai franchi la ligne que je m'étais promis de ne jamais franchir. Et j'ai laissé un meurtrier s'échapper. Et j'ai fait tout cela pour rien.

 

Chez Rebecca

Christopher : J'ai demandé au Shérif de vérifier tes antécédents. Tout était ok. Je suis désolée.

Rebecca : Je suis ravie que tu l'ais fait. Je veux plus que tout au monde que tu sois capable de me faire confiance de nouveau.

Christopher : Tu sais, je suis fatigué d'être en colère à propos de tout et tout le monde. J'ai envie de tout oublié Rebecca, mais je ne suis pas sûr de le pouvoir. J'ai besoin de savoir qu'il n'y a rien d'autre que tu me caches. Je dois être sure qu'il n'y a plus de secrets.

Rebecca : Il n'y en a pas.

 

Rebecca : Quelle partie de "Dégage de là" ne comprends-tu pas ?

Tommy : Allez, c'est bon. Je sais que ma petite performance pour Ann fut impressionnante. Mais tu n'as pas pensé que j'étais parti pour de bon, n'est-ce pas ?

Rebecca : Je t'ai donné ces bagues, et j'ai pensé ce que je disais. C'est fini, Tommy.

Tommy : Ouais, à propos de ta petite proposition je ne l'accepte pas.

Rebecca : Ouais, eh bien, tu n'as pas le choix. Je ne ferai plus partie de ça. Je suis enceinte. Et j'ai besoin que ma relation avec Christopher marche.

Tommy : Et je ne pouvais pas être plus heureux pour vous, Mme Ewing. Mais, j'ai réfléchi. Et après avoir mis deux ans de ma vie dans ça, tu vas avoir besoin de plus que des belles bagues pour te débarrasser de moi. Surtout maintenant.

Rebecca : De quoi tu parles?

Tommy : On dirait qu'EXXON a rendu une visite à ton petit Christopher. Ils sont très intéressés dans sa technique d'extraction de gaz. Il l'a résolu Rebecca. Et si l'e-mail qu’EXXON a envoyé à Christopher est vrai, Sa technologie vaut des millions.

Rebecca : Tu as eu ton paiement. C'est terminé Maintenant, tu dégages de là.

Tommy : Désolé sœurette, je ne pense pas. J'ai déjà un acheteur potentiel. Et il se fout des droits ou des brevets. Il veut les plans du système de forage, Et il va me donner bien plus que ton petit paiement. Donc, je pense qu'on doit renégocier.

Rebecca : Je ne le ferai pas ... Aah !

Tommy : Tu es tellement embourbé dans tes mensonges, que tu continues de penser que nous sommes frères et sœurs ? Car, si tu ne me voles pas cette technologie, je vais tout dire à Christopher.

Rédigé par sabby

Dallas - Jail

Elena : What were you doing in that woman's hotel room, John Ross?

John Ross : She was the woman pretending to be Marta del Sol. She was pissed because J.R. messed up her deal, and with him gone, she wanted a face-to-face with me. She used you to get to me.

Elena : I don't... I don't understand.

John Ross : She stole your phone. She pretended she had you. And I went there to save you.

Elena : My God. Well... What happened?

John Ross : We had a fight, I grabbed her phone, and I left. Like I keep telling them, she was alive when I did! Not exactly the confession you were hoping for?

Cop : We've got eyewitnesses who saw you fleeing the scene, fingerprints, sings of a struggle... And that scratch on your neck... I am pretty sure the DNA samples we took from under the victim's fingernails are gonna match yours.

John Ross : You didn't find a surveillance camera?

Cop : P.E.S. combed the entire room. If there was a camera, we would have found it.

John Ross : That doesn't make sense.

Elena : John Ross... If you know something that could help you... Please.

John Ross : I got nothing left to say.

Cop : John Ross Ewing, you're under arrest for the murder of Veronica Martinez.

 

**********   Opening   **********

 

Dallas - Jail

Sue Ellen : I have hired the best criminal defense attorney in the country. In just a matter of time, you'll be proven innocent, or it'll be ruled a suicide.

John Ross : That's great. Yeah. Elena thinks that... You might be holding something back.

Sue Ellen : And if you are, you need to tell a lawyer... And me.

John Ross : Well, it's not that simple, mama.

Sue Ellen : You had better not be protecting your father, John Ross.

John Ross : I will not let you fall on that sword. This isn't his fault. It's mine. When Elena accused me of sending that e-mail... I had an affair with Marta. I know I shouldn't have done it, but I did. She got jealous, and, well... Things got out of hand.

Sue Ellen : So, it was a suicide.

John Ross : I don't know.

Sue Ellen : You're scaring me, John Ross. Did this have anything to do with your father's investors?

John Ross : Look, I don't want to get you involved in this, mother. You are running for governor. You got too much to lose.

Sue Ellen : I have my son to lose. And nothing is more important than that. I will not let you take responsibility for a crime that you did not commit. I'm not.

John Ross : Look, Elena cannot find out about Marta and I. It will hurt her too much. And it meant nothing.

Sue Ellen : We need to get in touch with your father.

John Ross : Mama, this is my mess to clean up, not J.R.'s.

Sue Ellen : I'm handling it. I'm handling it.

 

Ext. Dallas

Rebecca : So, where do we go from here?

Christopher : If you're asking about my responsibilities, don't worry... I'll be the best father I can.

Rebecca : You remember the night you proposed to me? You told me that night about how hard it was when your parents divorced, about how much you missed your mom when she was gone... and that the only thing you wanted for our kids was the one thing you didn't have... Both parents under one roof. Well, I'm not the one who killed that dream. I know it's my fault. I know that. But the thing is... We're gonna be parents... Christopher. But every time you look at me, all I see is anger.

Christopher : Because every time I think about what you did, all I feel is anger.

Rebecca : You think we'll ever get past that?

Christopher : I don't know.

 

Int. Southfork – Kitchen

Derrick : Her real name was Veronica Martinez. She was originally from Venezuela, and she had been living here ever since Chavez took over.

Bobby : Did she have a criminal record?

Derrick : A couple of restraining orders. And she had been associated with more than a few shady business transactions.

Bobby : I can't believe J.R. got this family involved with the likes of her. So, what about John Ross? He may be ambitious, but he's no murderer.

Derrick : Well, he's the only suspect Dallas P.D. has. The evidence is mostly circumstantial, but unless her death is ruled a suicide, I'm sorry, Mr. Ewing, it doesn't look good.

Bobby : Well, thanks for bringing the information out, Derrick. I owe you one.

Derrick : I'll keep you in the loop if I hear anything else.

Bobby : Thanks.

Christopher : Well, it just keeps getting better and better, doesn't it?

Ann : You want some breakfast?

Christopher : No, I got to get to the lab.

Bobby : Everything's still going well, isn't it?

Christopher : Yeah. It is. I just got a lot of work to do now that the large-scale testing on my rig is almost done. But I think it's more than time I got my life back on track.

Elena : Morning.

Ann : Morning. Coffee's fresh.

Elena : Thank you.

Ann : So, how are you holding up, darlin'?

Elena : Not good. His lawyer doesn't even know if he'll make bail. I just wish there was something more I could do. What?

Christopher : Nothing.

Elena : Please, say it.

Christopher : Look, I'm sorry, but he's got no one to blame but himself for getting caught up in this. I mean, maybe he didn't kill that woman, but you play with snakes long enough and eventually you get bit.

Elena : I get that you're mad at him. But are you really so blinded by anger that you want to see him punished for something he didn't do? You two grew up together. You were best friends.

Christopher : That was a long time ago.

 

Ext. Southfork

Christopher : Sheriff! Wait up a sec. I hate to ask, but I need a favor.

Derrick : What do you need?

Christopher : A background check?

Derrick : For who?

Christopher : My wife. Rebecca Sutter.

Derrick : Sure thing, Chris. Happy to help.

Christopher : Appreciate it.

 

Dallas - Jail

Vincente : I got your message. What is it you wanted to discuss?

John Ross : I know Marta taped me yesterday. That footage would have proved that she was alive when I left. But the police... They never found the camera. I'm guessing your men did.

Vincente : I'm sorry. I don't think I know what you're talking about.

John Ross : You know damn well I'm in here for a murder I did not commit. How could you do it? Marta had problems. She wasn't dangerous.

Vincente : Disloyalty is dangerous. And need I remind you that you... Are the one who told us that she was a thief? That's it.

John Ross : I'm gonna come clean to the cops. I may have committed fraud, but I did not kill Marta.

Vincente : Be very careful, Mr. Ewing. Pointing fingers in the wrong direction could be hazardous to you and your entire family.

John Ross : You son of a bitch.

Vincente : And this footage you think we have... It's a funny thing about video. It can be edited. And out of context, could be very damaging to your case. What was it you said to her? "I will end you"? And I just want to know one thing. Where is my oil?

John Ross : Well, it's kind of tough to do business behind bars.

Vincente : I was promised 2,000 barrels a day, and I think I've been more than patient.

John Ross : Like I told you, everything is on track. It's just taken a little longer than expected to get this well back up and running again.

Vincente : Same excuse as last time. A more suspicious man would think there was a problem.

John Ross : There's no problem. You get me out of here, you'll get your oil.

 

Lab – Christopher’s office

Assistant : I'm sorry, Mr. Ewing. Your time is up.

Paul : Mr. Ewing? Paul Jacobs, vice president of upstream research for EXXON Mobil.

Christopher : What are you doing here?

Paul : We've heard about the drill rig you're testing in the Gulf of Mexico.

Christopher : Word travels fast.

Paul : Well, if what I hear is true, your technology could trigger the next big energy revolution. That may be overstating things a bit. Is it?

Christopher : If you've found a way to use carbon dioxide to remove methane from hydrates, I'd say it's right on point.

Paul : So on point, EXXON is willing to be proactive here. We'd like to talk exclusive rights, and we're willing to make it more than worth your while.

Christopher : All due respect, mister... Jacobs? But you're a day late and a dollar short. Two months ago, I was beating down the door of every green-tech venture capitalist and R&D department this side of the Mississippi. And now that I've gotten this far, on my own, I won't be licensing my technology to anyone. It'll be at the heart of Ewing Alternative Energies.

Paul : So that's it, then?

Christopher : I'm afraid so.

Paul : Well, I'll be getting a promotion when I bring your technology to EXXON. So I'll be calling again.

 

Rebecca’s home

Ann : You doing okay?

Rebecca : I'm worried I'm bringing my babies into a terrible situation. I mean... Their lives have barely begun, and I feel like I've already let them down.

Ann : You're working very hard to take your life into your own hands. And I just know you're doing everything you can to make sure those babies have the kind of childhood you didn't.

Rebecca : That's all I want.

Ann : If you ask me, I think those babies are lucky to have you.

Tommy : Well, if it isn't the two Mrs. Ewings.

Rebecca : I thought I made myself clear. I wanted you gone for good.

Tommy : I missed you, too, sis.

Ann : What are you doing back here?

Tommy : Rebecca's the only family I have. I can't just walk away.

Ann : Well, Rebecca may be the only family you've got, but she is trying very hard to turn her life around. And I think it's high time you do the same. You both need a fresh start.

Tommy : That's easier said than done.

Ann : Maybe not. I have a cousin in Oklahoma who owns a ranch. She's always looking for ranch hands, especially ones as good as you.

Tommy : Well, that's awfully gracious, Mrs. Ewing.

Ann : Yes. It is.

Rebecca : You don't have to do that, Ann.

Tommy : Maybe you're right. Maybe a fresh start is just what I need. You really think that you can get me a job?

Ann : Absolutely.

Tommy : Okay, then. I'll just go upstairs, pack the rest of my stuff, and I'll go. For good.

 

Int. Southfork

Bobby : Can I help you gentlemen?

Vincente : Are you Bobby Ewing?

Bobby : Yes.

Vincente : Then I believe we have some business to discuss. And so you see, Mr. Ewing, in fronting the money to your brother, we needed certain assurances... Not unlike a bank. Which means that, until our loan is paid off through the oil that was promised us, we hold a lien on Southfork. Here's a copy of the loan agreement for you to review. Now... I'm not sure what the hold-up is, but if we don't start getting our oil immediately, I'm going to have no choice but to call in the loan and take ownership of Southfork.

Bobby : With all due respect, Mr. Cano, your fraudulent deal was with my brother, not with me.

Vincente : "Fraudulent deal." I don't know what you're talking about.

Bobby : No, of course you don't. So let me be clear. You may hold the note to Southfork, but what my nephew neglected to mention to you was that I control the mineral rights. So you can call in your note. But you will never pump a drop of oil on Southfork. And I think it would be in your best interest to get the hell out of my house.

 

Dallas - Jail

Prisoner : Are you John Ross Ewing?

John Ross : What's it to you?

Prisoner : We got a message from Vicente. He doesn't like liars. Tell your uncle he better get Vicente's oil, or next time we kill you.

 

Int. Southfork – Bobby’s Office

Bobby : He's got the nerve to came into my home and threaten me!

Lew : Unfortunately, what he said is true. Unless Vicente gets the oil he was promised to pay off the loan, he can take Southfork.

Bobby : These are criminals, Lew. Hell, they're probably the ones who killed Marta!

Lew : That may be, but unless we can prove fraud, they are criminals with a legally valid agreement. This is our first big break. Now we know who J.R.'s investors are, and we know Marta's real name.

Bobby : There's gotta be a way to link them to the fraud. I want no stone unturned on this. There's got to be a shred of evidence out there somewhere to prove that they colluded with J.R. to steal Southfork!

Lew : My investigators are on it. If there is anything there, we'll find it.

Bobby : How the hell could J.R. do this to his own family?

Christopher : How much time do you have?

Bobby : Son, ever since mama left me this ranch, J.R. has been desperate to get it back. I just never thought he'd be so desperate that he'd risk losing it altogether.

Christopher : Lew, what if we go to the U.S. attorney's office? Launch an investigation into Vicente. There's no way his background is clean. If we can prove they had something to do with Marta's death...

Ann : It's John Ross.

 

Dallas Hospital

Bobby : Sue Ellen. Sue Ellen, what happened?

Sue Ellen : They beat him senseless. Can't go in there right now, ma'am. Is he gonna be okay?

Nurse : The doctor said he may have internal bleeding. They're gonna monitor him for 24 hours.

Sue Ellen : My God.

Bobby : Sue Ellen... Where the hell were the guards?

Sue Ellen : Some inmates got to him when the guards weren't around. A Latino gang.

Bobby : Chris. This was him. This is Vicente's way of sending a message. Sue Ellen. Sue Ellen. We've got to talk to John Ross' lawyer right away and get him out on bail no matter what. We can't let the jail put him back in there with the rest of those prisoners.

 

Ann : You okay?

Sue Ellen : I'm trying my best to keep it all together. But after seeing him like that... it just broke my heart. I...I should be doing so much more.

Ann : You're doing everything you can.

Sue Ellen : No, I'm not. This whole time, I've been... so angry at... At J.R. for not being here, for leaving John Ross in this awful mess. But also because I know he's a son of a bitch and he's not afraid to cross the line... Whenever that line needs crossing.

Ann : But you are.

Sue Ellen : I feel like such a hypocrite. Hell, for the past 20 years, I've tried to walk this side of right. But the only way I can see for me to help John Ross... Is if I cross a line. A big one. And if I do that... What does that make me?

Ann : A mother.

 

Dallas Hospital – John Ross’ room

John Ross : Did you come to gloat? 'Cause I'm really not in the mood for a lecture.

Christopher : John Ross... No matter how angry I am, you don't deserve this. Who did this to you? Was it Vicente's men?

John Ross : They told me if Vicente doesn't get his oil, they'd kill me. Just like they did Marta.

Christopher : Then why haven't you told the police?

John Ross : I can't. I've already put our family through enough. These people are dangerous, Christopher.

Christopher : Look... We need to find another way to prove to the police that you didn't do this. What are you not telling me?

John Ross : The day I went there... She taped the whole thing. But the venezuelans stole the damn camera. Vicente's threatening to use it against me. It shows me fighting with Marta, threatening her, but it also shows her alive when I left. I shouldn't have gotten us involved with these people. If I wasn't so damn desperate to drill that oil. To measure up to J.R.

 

Las Vegas

J.R : What the hell is that?

On phone…

J.R : You got an update on that rat Frank Ashkani?

Bum : Not yet.

J.R : Well, get on it. He and Barnes are up to something, and I want to know exactly what it is before Sue Ellen steps in it.

Bum : That's not why I'm calling.

J.R : Well, what is it?

Bum : I've got some bad news.

 

Ext. Dallas – Cimetary

Bobby : Mama. I spent the last 20 years trying to protect this land. Protect your legacy. I remember you once told me that... Family is like baking a cake from scratch... Real messy. Well, I wish I could tell you things were different, mama, but they're not. Our family is as fractured and dysfunctional as always. And I keep trying to think what you'd do if you were here. But I know. You'd do whatever it takes to protect the family. And that's just what I'm gonna do, mama. I know you'll understand. We can't let those people to get John Ross again. So, until we can prove their deal with J.R. is built on a house of cards, until we can prove fraud, we're gonna have to start pumping oil here on Southfork. At least until John Ross is safe.

 

Int. Southfork – Kitchen

Christopher : No. I can't let you do that.

Bobby : I don't see we have a choice, son.

Christopher : Maybe we do. I think I can keep us from pumping oil. And help John Ross.

Bobby : How?

Christopher : The venezuelans want oil? Well, I can give them something better.

Bobby : I don't want you putting yourself in the line of fire, son.

Christopher : Dad, it's my turn to start sacrificing. It's my turn to start taking care of this family.

Bobby : Well, what are you gonna do?

Christopher : I'm gonna make them an offer they can't refuse.

 

Dallas - Mortuary

Medical Examiner : Sue Ellen. You can't be here. We can't discuss a case until I've made a ruling.

Sue Ellen : Well, this won't take long. I...I promise.

Medical Examiner : Harris Ryland tells me you're extremely persistent. I get the feeling you're not gonna take no for an answer.

Sue Ellen : My son had nothing to do with this.

Medical Examiner : My job isn't to decide guilt or innocence, Sue Ellen.

Sue Ellen : He was there that night, but he's not guilty. That woman was highly unstable. This was a suicide. And your report needs to confirm that.

Medical Examiner : This is highly improper, Sue Ellen, and, before you say anything else...

Sue Ellen : I'm going to be the next governor of Texas. You could be the next chief medical examiner.

Medical Examiner : You expect me to take a bribe, Sue Ellen?

Sue Ellen : I'm not bribing you, Varun. I am simply asking you to do something that could be beneficial for both of us. On the other hand, I have sources that have told me that you've been writing more prescriptions than Michael Jackson's doctor, which is odd, since all of your patients are dead.

 

Dallas Hospital – John Ross’ room

J.R is visting is son while John Ross is sleeping

 

Vincente Cano’s Home

Vincente : Quite frankly, my patience with your family is running out. I'm sorry you had to come all this way, but I'm afraid a deal is a deal.

Christopher : Well, I think we both know that this deal was built on a pack of lies.

Vincente : I don't do well with accusations, Mr. Ewing. And I won't be convinced to change my plans. The oil we were promised is part of a much bigger deal. You see, when Chavez nationalized the oil fields of my country, my partners and I lost billions of dollars. Now, where I come from, oil is power, just like here in Texas. Now, Chavez may have taken that power away... but we're going to reclaim it.

Christopher : You and I both know that oil is a finite resource. But this? Vast amounts of these hydrates are off the coasts of every continent, especially in Equatorial regions like Venezuela.

Vincente : Why should I care about chunks of ice?

Christopher : Because of what's inside them. Methane. One cubic meter of solid hydrate contains 164 cubic meters of natural gas. If there's so much energy in these... hydrates,

Vincente : Why hasn't someone exploited it?

Christopher : Because until now, no one had figured out a safe and economical way to extract it. But you have. EXXON just tried to buy exclusive rights. I turned them down. You were offered 14% of a 2-billion barrel reserve. With my drill system, you can unlock more energy than all the coal, oil, and gas in Venezuela combined. What kind of power that would give you?

Vincente : I'm listening.

Christopher : I'll give you exclusive South American rights, instead of the oil that you were promised from Southfork. You'll have an almost unlimited stream of natural gas.

Vincente : I have to talk to my partners about this. And of course we would need certain assurances that your technology is sound.

Christopher : Of course. There's one more thing. The footage you have of John Ross. I think we both know it will exonerate him.

Vincente : Careful, Mr. Ewing.

Christopher It shows that Marta was still alive when he left. And I want it.

 

Dallas Hospital – John Ross’ room

Sue Ellen : Thank you.

John Ross : What is it?

Sue Ellen : I don't want to get your hopes up, but, uh, I spoke to the medical examiner, and I think he's gonna rule this a suicide.

John Ross : I don't see how that's possible, but... I like your optimism. I dreamt last night that daddy came to visit me. I must be high from all the drugs, I guess so. They're transferring me back to jail this afternoon.

Sue Ellen : They can't do that.

Cop : You're being released.

John Ross : Yeah, I know. I'm going back later today.

Cop : No, you're being released from jail. The charges have been dropped, Mr. Ewing.

Sue Ellen : Just when you have no faith in the system, somebody comes along and rules it a suicide.

Cop : No, that's not it. The camera you told us about... Hotel maintenance found it on the roof. The victim must have thrown it out the window. It shows Veronica Martinez was still alive when you left. We'll wait to hear what the M.E. has to say, but maybe she really jumped after all.

John Ross : Well, I'll be damned.

 

Ext. Southfork

Sue Ellen : Wait, let me get the door.

John Ross : Mama, I'm fine.

Sue Ellen : The phone.

John Ross : Take it. I'm fine.

Sue Ellen : Are you sure?

John Ross : Yeah.

 

Elena : Sorry. You okay?

John Ross : I am now.

Elena : I don't know what I would have done if I'd lost you, John Ross.

 

On Phone…

Sue Ellen : I don't understand. How could I know they would drop the charges?

Medical Examiner : I risked my career, Sue Ellen.

Sue Ellen : But it was a suicide.

Medical Examiner : It wasn't. The victim had defensive wounds. Since your son is innocent, that means I just let the real killer walk. I should have never let you talk me into this.

Sue Ellen : Be smart. No one has to know about this. Varun? You sure you're okay?

 

 

John Ross : I think I'll live. Can you give me a sec, sweetie?

Elena : Okay.

Christopher : You look like hell.

John Ross : Still better-looking than you. Why'd you do it? After everything I've done.

Christopher : I realized at the hospital, this whole time we've been fighting, it turns out we're not so different after all.

John Ross : What do you mean?

Christopher : We're both just trying to make our fathers proud.

John Ross : Thank you, cousin. Thank you.

Bobby : Well done, son. So, now that John Ross is safe, we have to figure out a way to get Southfork back.

John Ross : I'm just sorry that you had to make a deal with those men.

Bobby : Derrick, he dropped this off for you this morning

 

Int. Southfork - Living room

Ann : Sue Ellen?

Sue Ellen : You should have, uh, told me what Christopher was up to.

Ann : I'm sorry. It just all happened so fast. And I didn't know if it would work.

Sue Ellen : I bribed a medical examiner, Ann.

Ann : You were trying to protect your son, Sue Ellen.

Sue Ellen : I crossed a line I promised myself I never would cross. And I let someone else get away with murder. And I did it all for nothing.

 

Rebecca’s home

Christopher : I had the sheriff do a background check on you. It was clean. I'm sorry.

Rebecca : I'm glad you did. I want more than anything for you to be able to trust me again.

Christopher : You know, I'm so tired of being angry at everything and everyone. I want to let it go, Rebecca. But I'm not sure if I can. Look, I need to know there's nothing else you're not telling me. I need to be sure that there are no more secrets.

Rebecca : There aren't.

 

 

Rebecca : What part of "get the hell out of here" don't you understand?

Tommy : Come on. I know my little performance for Ann was impressive, but you didn't think I'd gone for good, did you?

Rebecca : I gave you those rings, and I meant what I said. We're done, Tommy.

Tommy : Yeah, about your little proposal... I don't accept it.

Rebecca : Yeah, well, you don't have a choice. I won't be a part of this anymore. I'm pregnant. And I need to make my relationship with Christopher work.

Tommy : And I couldn't be happier for you, Mrs. Ewing. But I've been doing some thinking. And after putting two years of my life into this, it's gonna take a little more than some fancy rings to get rid of me. Especially now.

Rebecca : What are you talking about?

Tommy : It seems EXXON paid a visit to our little Christopher. They're very interested in his gas-extraction process. He figured it out, Rebecca. And if the e-mail that exec sent to Christopher is true, his technology is worth billions.

Rebecca : You got your payout. It's over. Now you gotta get out of here.

Tommy : Sorry, sis. I don't think so. I've already got a buyer lined up. And he doesn't care about rights or patents. He wants the plans to that drill system, and he's gonna give me a hell of a lot more than your little payout. So, I think we're gonna need to renegotiate.

Rebecca : I will not...

Tommy : Man, are you so deep in this lie that you still think we're brother and sister? Because if you don't steal me that technology, I'm gonna tell Christopher everything.

Rédigé par sabby

Kikavu ?

Au total, 18 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

magrenat 
25.04.2019 vers 18h

Morganegb 
10.02.2019 vers 19h

Sirena 
03.01.2017 vers 16h

Phoebe0102 
11.12.2016 vers 11h

Tayel 
12.09.2016 vers 01h

Vivi2311 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Jordana Brewster | Diffusion de Fast & Furious 6 sur TF1

Jordana Brewster | Diffusion de Fast & Furious 6 sur TF1
Ce soir, 11 août 2019, TF1 diffusera le 6ème volet de la saga Fast & Furious, dans laquelle Jordana...

Calendrier d'aôut

Calendrier d'aôut
Le nouveau calendrier vient d'arriver et c'est sauveur qui vous propose une création autour du...

Juan Pablo Di Pace fait son coming-out :)

Juan Pablo Di Pace fait son coming-out :)
Juan Pablo Di Pace (Nicolas Treviño) a annoncé récemment son homosexualité au grand...

Julie Gonzalo décroche un rôle dans Supergirl

Julie Gonzalo décroche un rôle dans Supergirl
Nous ne l'avions depuis quelque temps sur le petit écran, mais c'est désormais officiel, Julie...

Calendrier de juillet

Calendrier de juillet
Le nouveau calendrier vient d'arriver sur le quartier, et c'est sauveur qui vous propose une...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

CastleBeck, Avant-hier à 11:58

Penser à regarder les votes dans les préférences. Du côté des thèmes, Samantha Who attend patiemment.

CastleBeck, Avant-hier à 12:17

Le quartier Lethal Waepon attend vos votes pour les Awards de la Saison 2. Thème de la semaine : scènes comiques. Merci et bonne journée!

Steed91, Hier à 08:39

Bonjour à tous, nouveau sondage sur le quartier Modern Family, quel titre VF pour l'épisode 10.17 ?

Steed91, Hier à 08:40

Venez nombreux, vous pouvez même voter si vous ne connaissez pas la série

CastleBeck, Aujourd'hui à 02:49

Les Awards de la seconde saison de Lethal Weapon se poursuivent. Une nouvelle catégorie a été mise en vote et l'action est au rendez-vous! Merci.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site